Rodilhan vendredi 3 juin 2011 - Course de Ligue manades Hervas et Fabre-Mailhan

 

 Une "Ligue" plaisante sous une pluie incessante !!!

 

Rodilhan vendredi 3 juin 2011

Manades Hervas et Fabre-Mailhan

par Didier Jacquet

A Rodilhan, c’est la Fête annuelle…

Pour le Club Taurin local, c’est l’occasion d’ouvrir les arènes pour la seule et unique fois de l’année… Il faut dire, que les Dieux de la météo n’ont pas été des plus complaisants avec les organisateurs !!!

Dès mercredi, premier jour de la fête, l’Ecole Taurine de Bouillargues ouvrait les débats… c’est sous la pluie, assortie d’une fraîcheur hivernale, que s’est déroulée la première course… bien évidemment, dans de telles conditions, le public était plus que clairsemé sur les gradins !!!

Vendredi, c’est sous un ciel plus que menaçant, qu’était lancée la Capelado de la course de Ligue avec les manades Hervas et Fabre-Mailhan…

 

La Capelado

 

Dans son ensemble, la course fut plaisante… Mais comme tout afeciouna averti, une course de Ligue met en confrontation des taureaux jeunes, pour l’occasion âgés de 4, 5 et 6 ans, face à des « apprentis » raseteurs qui n’ont pour arme que leur passion et leur envie de bien faire… Il ne faut donc pas regarder ce genre de course avec des yeux recherchant l’extrême qualité et le meilleur du savoir faire !!!

Dès le 2ème taureau, la pluie fit son apparition… la course dû être interrompue juste après la sortie du 7ème, la piste et les barrière devenant glissantes… malgré les conditions météo épouvantables, l’équipe de jeunes « razibles », comptant cinq Stagiaires issus de l’école bouillarguaise, avec beaucoup d’abnégation, fournit un très bon travail dans une parfaite entente, ce qui facilita la tâche de Daniel Blanc, pour qui c’était sa « première » à la Présidence.

Manade Hervas

2ème N° 533 – s’il bouge beaucoup et prend les rasets sans grand enthousiasme à son début de course, son rythme va crescendo par la suite ; un gros coup d’accélérateur sur Marquis qui se fait enfermer et une longue poursuite sur Carrasco, donneront le ton ; renouvelle sur Bordat, serre fort Carrasco après qui il passe la tête, se dresse après Bordat ; vient fort à l’encontre et pousse toutes ses actions aux planches… Sur un raset allongé de Bordat, le taureau soulève ce dernier et termine aux tubes… Très bonne course qui lui vaudra 5 Carmen + retour.

 

N° 533  d'Hervas sur Jordan Bordat

 

N° 533 d'Hervas sur Rudy Marquis

 

4ème N° 643 – Impressionne les garçons par sa grande armure, qui tarderont à l’affronter… Marquis s’y colle et le biòu terminera tête au dessus des bois… par la suite, avec une grande bravoure, il prendra tous les rasets sans créer de danger… Carrasco sera en pointe pour donner de l’espace au taureau qui saura montrer ses qualités…. Course plaisante qui lui vaudra Carmen à son retour au toril.

 

N° 643 d'Hervas sur Maxime Carrasco

 

6ème N° 651 – se livre fort et accélère à l’encontre ; bien sollicité, accompagne avec force jusqu’aux planches ; Servière et Zeroual sauront l’aborder dans les meilleures conditions pour lui donner le moral ; sur un raset en longueur s’envole après Bordat et entendra Carmen. Course plaisante.

 

N° 651 d'Hervas sur Thibaud Servière

 

N° 651 d'Hervas sur Saïd Zeroual

 

Manade Fabre-Mailhan

1er N° 652 – beaucoup de vivacité chez ce jeune biòu… se place intelligemment pour mieux aborder ses adversaires… sur ses départs, sait faire le pas et arrive très fort sur les garçons… serre de près Bordat et Carrasco qui auront la « maestria » pour sortir élégamment de la tête… sa tête, il la baisse à l’encontre pour tenter de mieux cueillir les tenues blanches, qui auront sur prendre la mesure de sa défense… Bonne course… 1 Carmen + retour.

 

N° 652 de Fabre-Maillan sur Maxime Carrasco

 

N° 652 de Fabre-Mailhan sur Rémi Grongnet

 

3ème N° 634 – saute, saute et re-saute… prends quelques rasets à la volée, qui, ma foi seront de belle facture… ne peut résister à l’attrait de la contre-piste… sur sa fin de course, les garçons l’entreprennent bien et le taureau enchaînera une belle série qui lui vaudra Carmen à son retour au toril.

 

N° 634 de Fabre-Mailhan sur Rudy Marquis

 

N° 634 de Fabre-Mailhan sur Hafid Boufrouh

 

5ème N° 643 – avec ses cornes à l’espagnole, et plutôt court sur pattes, n’en manque pas moins de vivacité et de hargne… se livre fort sur le raset et sait aussi donner dans l’anticipation… Bordat se fait prendre dans le piège et doit rompre le raset… Servière et Carrasco lui donneront l’occasion de s’exprimer dans de bonnes conditions… enchaîne une jolie série en fin de course qui lui vaudra Carmen à son retour au toril.

 

N° 643 se Fabre-Mailhan sur Maxime Carrasco

 

7ème N° 729 – n’aura guère de temps pour s’échauffer… la piste et les barrières devenant glissantes, la course est arrêtée et le taureaux réintègrera le toril… dommage, car sur ces quelques minutes de piste, a montré une grande vivacité, l’œil bienveillant et deux poursuites à blanc sur lesquelles il pointa le mourre au dessus des planches…

Nous en resteront là côté taureaux, le 8ème, pensionnaire de la manade Hervas, n’aura pas eu l’occasion de fouler la piste rodilhanaise…

Côté Stagiaires, un très bon travail d’équipe dans une entente parfaite et conviviale…

Maxime Carrasco, avec beaucoup d’application et sachant donner dans l’élégance, s’est avéré le plus entreprenant… il sort sur blessure à la cheville au 6ème… on crut à une entorse, mais la blessure est beaucoup plus importante… transporté aux urgences samedi matin, il souffre d’un arrachement osseux au niveau du tendon d’Achille… plâtré du pied au genou, on en saura un peu plus dans une semaine… bon courage, « Caco » et rétablis toi vite !!!

Rudy Marquis ne fut pas en reste… dans un style qui lui est propre, il sait donner « de l’air » aux taureaux et ne manque pas d’efficacité… lui aussi, très entreprenant, aura donné du rythme à la course.

Jordan Bordat, un peu en retenue à cause d’une douleur persistante à la cuisse, n’en sera pas pour autant resté inactif… de jolis rasets assortis de belles envolées, viendront s’accrocher à son palmarès.

Thibaud Servière, je le découvrais… le garçon ne manque pas de qualités… propres et élégants, ses rasets sont distillés au compte-gouttes… dommage… mais ne dit-on pas qu’il est préférable de donner dans la qualité que dans la quantité !!!

Saïd Zeroual et Hafid Boufrouh, sur 3 taureaux chacun, ont raseté dans l’esprit et se sont bien donnés.

Enfin, pour Rémi Grongnet, si on ne le connait pas, on se pose des questions… des bas et des hauts… pourtant, il a les qualités… mais tout est dans sa tête… à trop réfléchir on y perd ses neurones… il faudrait nettoyer tout ça au karcher… Oh, pardon… vais-je être poursuivi pour propos disgracieux ??? Rémi, courage, quelques emboulés, le karcher, et tout repartira !!!

A noter que la course de samedi après-midi avec l’Ecole Taurine de Bouillargues et la manade des Orgonens a été annulée, toujours à cause de la pluie !!!

A ben lèu !!!

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau