Dimanche 5 septembre 2010 - 3ème Finale du Trophée Jean Lafont

3ème Finale du Trophée Jean Lafont

Languissant… très languissant !!!

Nîmes dimanche 5 septembre 2010

N’ayant pas particulièrement envie de faire de la route pour aller voir une course, je me suis dit « Tiens, tu vas aller à Nîmes, ce n’est pas loin et il y a un beau plateau… » !!!

Je ne suis pas un habitué ni un fervent spectateur des courses du Trophée des As… Chaque fois que je suis allé en voir une, je me suis ennuyé, hormis la finale 2008 à Nîmes et la Royale de la manade Cuillé dernièrement au Grau du Roi !!!

Une finale avec un tel plateau, sur le « papier », c’était alléchant… Pratiquement les meilleurs taureaux du moment, ou presque et dans le même contexte, les meilleurs raseteurs… ou presque !!!

Et le presque n’est pas de trop !!!

La « voix » des grandes arènes donnait le coup d’envoi… un spectacle fastueux avec la Peña La Gardounenque, le groupe folklorique « Les Cabidoules » du Cailar et les gardians de la manade Vinuesa accompagnés des deux toutes jeunes amazones très mimies, pour donner un air de fête à la Capelado composée de 10 raseteurs et 4 tourneurs.

Mais la fête s’arrête là… ou presque !!!

Toutes les photos de la course... bientôt !!!

Forest de la manade de L'Argentière sur Loïc Auzolle

Loïc Auzolle

C’est Forest de la manade de L’Argentière qui ouvre les débats… trop calme ou un peu « fla », le taureau n’y est pas… pas plus que les hommes d’ailleurs qui se contentent de répondre à ses saluts au centre de la piste… C’est Allouani qui insistera le plus pour essayer d’intéresser le taureau et s’en suivra une petite série… mais pas plus, ou presque… Je commençais à somnoler… mais la musique de Bizet accordée par la Présidence m’a fait sursauter… 3 Carmen plus le retour, c’est 3 Carmen de trop !!!

Petit Loup de la manade Chabalier sur Mathieu Marquier

Mathieu Marquier

Avec Petit Loup de la manade Chabalier je pensais me réveiller… oui, j’ai tout de même entr’ouvert mes yeux… Auzolle, Allouani et Poujol donneront à Petit Loup l’occasion de montrer ses qualités, mais pas plus… le taureau se tanque au centre et c’est Auzolle qui va l’en déloger et s’en suivra une petite série saluée par Carmen et deux actions aux planches sur Allouani et Auzolle… la chaleur aidant, je me suis rendormi !!!

Alésien de la manade Briaux sur Sabri Allouani

Sabri Allouani

C’est le vendeur de piroulis avec un coup de pied dans le dos qui me fit apercevoir qu’Alésien de la manade Briaux était sorti… le taureau a du gaz et montre une réelle volonté d’en débattre ; mais alors, les tenues blanches ne lui font aucun cadeau et lui servent des rasets de « caraque »… une grosse action sur Allouani où il casse la planche en mettant fort la corne, et une grosse enfermée sur Benafitou qui grimace en arrivant de justesse aux barrières déclencheront à deux reprises l’air de Carmen… les hommes restent à l’ombre et le taureau, abandonné et un peu contrarié par la grandeur de la piste, en restra là… Pfffff !!!

Enfin l’entracte !!! Même pas un brin d’ombre… quelle chaleur !!! Je fume une cigarette en me dirigeant vers la buvette… enfin un peu de fraîcheur… à l’unanimité, au hasard des propos des uns et des autres, je me suis rendu compte que je n’étais pas le seul à m’être ennuyé… ça me rassurait !!!

Je rejoins mon pliant posé aux boudins, et la mamé assise à mon côté et qui a surveillé mon matériel, me dit « Espérons que ce soit mieux en deuxième partie… » !!! Ô ouiiiiiiiiiiii… comment ça pourrait être pire !!!

Garlan de la manade des Beaumelles sur Mathieu Marquier

Mathieu Marquier

C’est à Garlan de la manade des Beaumelles que revient le rôle de nous faire oublier la première partie… oui, et dès sa sortie, le taureau montre qu’il a envie et affirme sa domination… d’ailleurs, les hommes ne se bousculent pas et le taureau parcours la piste pour essayer de trouver quelqu’un qui veuille bien s’occuper de lui… enfin Marquier et Benafitou s’y collent mais sans réussite… Allouani et Auzolle suivent mais le taureau affirme sa supériorité… un frisson… Poujol, parti un peu à l’aventure, se fait sérieusement enfermer et termine de justesse à la planche, cornes au cul… ce sera au tour d’Allouani de subir la loi de Garlan… Auzolle et Marquier tenteront le tout pour le tout… Malgré la ficelle à 500 €, les hommes resteront appuyés sur les bois. Un seul Carmen pendant sa course et un autre pour le raccompagner au toril… quelle générosité Présidentielle… on croit rêver !!!

Yvan de la manade du Pantaï sur Hadrien Poujol

Hadrien Poujol

Avec Yvan de la manade du Pantaï, on s’attend à un peu d’énergie… il n’en manque pas à sa sortie de l’ombre, mais par contre, les tenues blanches sont quelque peu amorphes… quelques belles actions sur Marquier, Benafitou, Auzolle et Allouani, puis le taureau se tanque… Subitement, tout le monde s’arrête… Yvan a-t-il un problème à un œil ??? Oui, non… au moins 3 minutes de tergiversations… On y va ? On arrête ? Bon, on reprend… un raset et la « voix » annonce « Le taureau a un problème à l’œil, on arrête… » !!! Quel fourbi !!! Je ne sais toujours pas si le taureau avait réellement un souci avec son œil… Une bonne occasion d’écourter sa prestation, qui fut bien pauvre !!!

Guépard de la manade Cuillé sur Loïc Auzolle

Loïc Auzolle

Allez… cette fois, avec Guépard de la manade Cuillé, on va s’enflammer !!! Dès sa sortie, il part au combat… sa méchanceté « légendaire » se confirme… on ne se bouscule pas au portillon… Allouani se lance et le taureau vient fort… Benafitou enchaîne, et Auzolle qui le tire bien le fera monter aux boudins… enfin un peu de rythme… Poujol y va, mais doucement et c’est Auzolle qui sera le plus en pointe, donnant de l’air au taureau sur de jolis rasets, lui faisant signer 4 grosses actions aux planches. La « voix » s’égosille pour monter la ficelle à 1 500 €… Pourquoi ??? Personne ne la voulait !!! A mourir de rire... clownesque !!! On peut dire que Guépard a réalisé une bonne course, mais il ne fut guère submergé… 6 Carmen et un de plus pour son retour au toril… Oui, c’est correct ou presque !!!

Mathis de la manade Lautier sur Sabri Allouani

Sabri Allouani

Allait-on enfin vibrer avec Mathis de la manade Lautier… ça s’annonçait bien mal… le taureau cherchait le combat mais ne trouva guère de combattants… c’est dans la contre piste qu’il essaya d’en trouver en passant la tête… mais rien à se mettre sous la dent pour ce pauvre Mathis qui était très chaud mais bien seul… ah, oui, mais il était hors points !!! Enfin Benafitou puis Poujol donneront au taureau l’occasion de briller… mais que d’interminables pauses !!! Marquier et Auzolle lui serviront de jolis rasets… mais il faudra attendre les dernières minutes pour voir enfin le public se lever, vibrer et applaudir à quatre mains sur deux rasets d’anthologie de Sabri Allouani… enfin, il était temps… 3 Carmen pendant sa course plus celui à son retour au toril sous les applaudissements nourris du public qui se contenta, si l’on peu dire, des 2 dernières minutes de cette finale pour oublier le reste !!!

Encore du tralala pour la remise des prix qui consacra Adil Benafitou vainqueur du Trophée Jean Lafont aux points devant Loïc Auzolle, Sabri Allouani, meilleurs animateur de la course et Guépard, meilleur taureau…

Telles sont les décisions du jury qu’il faut savoir accepter… Pour les points, il n’y a pas de contestation possible… c’est mathématique… pour Sabri, quoi de plus naturel… pour le biòu, c’est nettement plus contestable !!!

Que devait-il se passer dans la tête de Jean Lafont, que j’ai croisé en coulisse très pensif, au moment où il remit le prix à Adil Benafitou… Lui, ce grand Monsieur de la Bouvine, qui a vécu la « course libre » du temps où les hommes tombaient sur les taureaux comme des charognards – terme non péjoratif dans ce contexte – et où le public vivait la Course Camarguaise pratiquement toujours debout, les mains rouges et douloureuses tant les applaudissements fusaient !!!

Enfin, pour conclure, je me suis fais sérieusement « chier »… excusez moi tu terme quelque peu grossier, mais il reflète fortement mon ressenti… « ennuyer » serait trop faible… heureusement que Sabri, Loïc, Mathieu et par intermittence Hadrien et Adil étaient présents…

Mais où étaient donc les cinq autres… je les cherche encore… un bon millier de personnes dans notre grand Amphithéâtre Romain… le public boude de plus en plus notre course Camarguaise… un quart d’arènes à Beaucaire d’après les rumeurs… mais rien d’étonnant lorsqu’on assiste à une telle parodie de course libre… Décevant et navrant !!!

Que dire de plus… je retournerais vite voir mes « jeunes », qui, malgré le jugement de certains, nous donnent plus de satisfaction et vivent pleinement leur passion… et sans fric… c’est là qu’elle est la «  » !!! Espérons qu’ils sauront conserver cette ligne de conduite… mais qui vivra, verra !!!

A bèn lèu !

Commentaires (3)

1. jordan 09/01/2011

jolie foto

2. GENOYER 08/09/2010

Je n'ai pas eu l'occasion d'assister à cette course du 5 septembre mais votre résumé est de qualité.
Quelle est la capacité d'accueil des arènes de Nîmes ?
A priori, il y avait 1600 spectateurs à la course ?

J'adhère à votre constat concernant l'évolution de la course Camarguaise , c'est à dire des bons taureaux qui n'ont pas assez de raseteurs à se mettre sous "la dent". Mais ce regard mérite d'être mitigé dans la mesure ou il est plus confortable d'être spectateur critique qu'acteur au sein de la piste.

Pour être plus optimiste, j'ai assisté à la course du Grau du roi du 15 aout ou j'ai passé comme vous un très bon moment ( 300 spectateurs sont restés en dehors de arènes par manque de place) mais effectivement les hommes en blancs ont pour la plupart déserté la piste lorsque Guépard est entré en piste.

Ne serait-t-il pas envisageable de modifier les points pour les ficelles afin que les raseteurs se battent jusqu'au bout de la course.

VIVE LA BOUVINE !!!

3. Pince Olivier 07/09/2010

Mais pourquoi ne suis-je pas étonné ?

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau