Beauvoisin dimanche 28 mars 2010 - Complète Manade Nicollin

Vaillance et bravoure chez les « Nicollin »

Pour ses 40 ans, le club taurin « Lou Cosaque » proposait une complète de la manade Nicollin, dont 3 taureaux de 6 ans qui s’avèrent prometteurs.

C’est en compagnie de la Peña « La Gardounenque » et du groupe folklorique Provençal du Cailar que 8 raseteurs se présentent à la Capelado.

Beauvoisin 28 mars2010

Hicham Oufdil, sorti sur blessure au 6ème, Marc Bournel, qui remplaçait Anthony Ayme blessé et Freddy Sabde furent les plus entreprenants ; Yannick Perez, récemment promu, fut assez constant  durant toute la course ; Joffrey Ferriol et Marc Sanchez furent quelque peu intermittents ; Cyril Castel, un peu en retrait, se montra très assidu au dernier taureau, lui servant une série de jolis rasets qui permirent au taureau de briller.

1er Roch (N° 312) – se déplace beaucoup et se distrait des allers et venues dans la contre-piste ; ne s’intéresse que par intermittence aux tenues blanches ; signe une grosse envolée sur Yannick Sanchez en fin de course qui lui vaudra Carmen.

2ème Perceval (N° 461) – pris dans un tourbillon blanc dès sa sortie, le taureau répond à tout ; les raseteurs ne lui font pas de cadeau ; il enchaîne les séries, puis finit par en avoir marre et s’évade en contre-piste ; se reprend bien en fin de course où il accompagne Joffrey Ferriol puis Cyril Castel et s’envoie après Marc Bournel. 6 Carmen, parfois généreux, + retour.

3ème Palunié (N° 265) – brave, ne présente pas de difficultés particulières ; répond à tout sans finir ; s’échauffe au fil de sa course, et pousse fort aux bois après Marc Sanchez et Marc Bournel ; termine très bien et Hicham Oufdil lève la ficelle à 100 € au coup de trompette. 3 Carmen + retour.

4ème Calendrin (N° 258) – porte la devise ; bon placement de ce cocardier qui gère bien la piste ; Hicham Oufdil lui sert un magnifique raset sur lequel le taureau monte aux bois et perd cocarde et 1er gland ; il enchaîne ensuite les séries avec une grande vaillance, poussant toutes ses actions aux bois ; tant il se donne, le taureau devient vulnérable et perd rapidement tous ses attributs. Bonne course. 6 Carmen + retour.

5ème Amadour (N° 471) – brave, le taureau se donne sans compter et a quand même la volonté de pousser fort jusqu’aux bois ; rapide et vif, sans poser trop de difficultés, il enchaîne quelques bonnes séries ; termine bien avec notamment une grosse action sur Hicham Oufdil qui lève la 1ère ficelle, mais retombant mal en contre-piste, est obligé de quitter la piste. 3 Carmen + retour.

6ème Tancrède (N° 479) – porte la devise - personnellement j’ai bien aimé ce jeune taureau ; certes il courut beaucoup en début de course, mais les hommes l’ont raseté un peu à l’emporte-pièce ; se calmant par la suite, le taureau se place et Cyril Castel lui sert une série de très beaux rasets sur lesquels il s’envolera 3 fois ; Marc Bournel s’y colle également, et Tancrède l’accompagnera jusqu’aux tubes. Ce taureau mérite d’être revu dans d’autres circonstances, où les raseteurs sauront lui accorder quelques chances. 3 Carmen amplement mérités plus retour.

Non pas que la course ait manqué de travail, mais elle aurait mérité un travail plus régulier, plus soutenu sur certains taureaux et plus "propre" sur les plus jeunes !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau