Bistournage à la manade Thibaud - Samedi 27 novembre 2010

 La Camargue glaciale !!!

par Didier Jacquet

La météo ne s'y était pas trompée... pas de neige, mais un froid glacial, assorti par moment de chutes de grésil... encore -1 degré à 10 heures du matin !!!

Mais quand on aime on ne compte pas... les degrés !!!

Toutes les photos du bistournage...
Cliquez sur l'image ci-dessous !!!

Bistournage à la manade Thibaud

Non loin d'Albaron, en ce dernier samedi du mois de novembre, Olivier Thibaud et ses gardians, avaient donné rendez-vous aux amis de la manade pour le traditionnel bistournage annuel.

Beaucoup de monde autour du lieu de "pélerinage"... on retrouvait les habitués et supporters de la devise rose, blanche et noire... parmi eux, les bouillarguais du club taurin "La Cleda" et de l'Ecole Taurine... une paire de mains était largement suffisante pour les compter... Seuls Toto, Jonathan, Gatou, Florian, Kévan, Rancou, Claude et les "petits" étaient là... et dire que l'école taurine compte plus de 50 élèves... bref... je ne m'étendrais pas plus !!!

Cinq taù, tous aussi beaux les uns que les autres, allaient subir la loi de la "pince"... le bistournage, autre terme pour définir la castration animale, attendait ces jeunes taureaux âgés de 2 et 3 ans...

Comme s'ils préssentaient ce qui les attendait, la fougue et la colère se devinaient dès leur sortie du toril !!!

Bien malin à qui attrappera la queue... mais les érudis s'y accrochent toujours... une fois couché, le taù est pris en main par les "spécialistes"... mon Dieu, à voir les yeux du biòu dirigés tout droit vers la "pince" du Docteur Olivier Thibaud, il savait que son sort était cellé... certes, peut-être "barbare" pour les novices, mais naturel pour les Camarguais, la castration est une étape indispensable dans la vie d'une manade... qu'adviendrait-il des pauvres vaches si elles devaient être exposées à la fureur sexuelle de tous ces jeunes taureaux en pleine possession de leurs moyens !!!

Un mauvais moment à passer... enfin, à ce qu'on dit... mais nul de peut dire ce qu'il en est exactement, car le language des taureaux n'a pas encore été traduit par l'homme !!!

Une fois les organes libérés de la pince, et le taureau libéré de la meute humaine qui le maîtrisait, le biòu se dégage de ses cordages et prend la poudre d'escampette... mais attention, la haine et la colère qui l'animent après ce qu'il vient de subir, il faut éviter d'être sur son passage !!!

Et moi, avec mon appareil photo, croyant être en totale sécurité sur un vieux tracteur tout démantibulé, j'attendais tranquilement le passage du jeune biòu à son retour vers les prés... mais seul et isolé,le temps de prendre une dernière photo, je fus vite dans le viseur de l'animal en furie... s'approchant à quelques centimètres du tracteur, j'ai bien cru qu'il allait me faire un coup de barrière... de loin, les cris et hurlements des "bouvinaïres" présents, détournèrent le taureau, qui repris son chemin le menant vers ses congénères... Oufff... j'en transpire encore... "Olivier, ton tracteur est un vrai piège à cons..." !!!

Un face à face plus qu'intriguant !!!

Pas encore trop effrayé !!!

Là, complètement bloqué !!!

Une fois ce moment intriguant passé, et les 5 taù bistournés, l'heure était venue de prendre un remontant... si l'année dernière, sous un soleil automnal digne d'une fin d'été, l'apéro se déroula à l'extérieur, cette année, c'est autour de la cheminée que le bon peuple de Camargue fut appelé à se réchauffer !!!

Bien "esquiché", tout ce petit monde trouva sa place... un buffet des plus alléchant excita les papilles de tous les convives... et avant que l'étouffement ne les plonge dans un comat dinatoire, vin, whisky, pastis et autres boissons  plus ou moins alcoolisées, furent les bienvenues pour dégager les gosiers engorgés !!!

Pour certains, l'après-midi se prolongea tard dans l'après-midi...

Pour ma part, je reprenait le petit chemin bordé de roseaux, derrière lesquels chevaux et taureaux retrouvait enfin un herbage dégelé, pour rejoindre la capitale de la Vistrenque !!!

Si l'atmosphère était glaciale, la convivialité et la passion qui régna en cette matinée autour du biòu, fut là pour nous réchauffer le coeur... un grand merci à la manade Thibaud !!!

A ben leù !!!

Commentaires (3)

1. Dumas Claude 30/11/2010

Super reportage Didier et merci à la manade Thibaud pour nous avoir proposé un bistournage quelque peu pitoresque... Cela m'a bien plu...

2. Didier Jacquet 29/11/2010

Merci Jérôme... sympa

3. Lefadadu34 dit fadoli 29/11/2010

Didier j'adore ton style d'écriture, tu y mets tout ton coeur, et c'est vraiment le top, on s'y croirait.

Bouillargues a de la chance de compter dans ses rangs un soldat de ce type là ( sniper mdrr).

Jolies photos aussi

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau