Salindres dimanche 11 juillet 2010 - Manades Thibaud et Lafon

Sous la canicule… merci aux présents !!!

Salindres dimanche 11 juillet 2010

Manades Thibaud et Lafon

par Didier Jacquet

Salindres… à quelques kilomètres d’Alès et aux pieds des Cévennes, qui aurait cru qu’une telle canicule s’abatte comme une chape de plomb sur l’espace convivial où se déroule la fête votive locale…

En effet, du 9 au 14 juillet, Salindres est en fête… tout à fait à l’extérieur du village, au centre duquel règne un calme monacal, un immense espace élégamment aménagé, regroupe toutes les infrastructures permettant de rassembler tous les « festaïres » dans un lieu unique… fête foraine, restauration, bar, orchestre et… les arènes… une petit « plan », installé pour l’occasion, primaire et quelque peu bancal, accueillant toro-piscine le soir et en ce dimanche, une course de taureaux des manades Thibaud et Lafon pour les élèves de l’école taurine de Bouillargues.

Veuillez m'excuser si les photos sont un peu floues... vu la chaleur, la transpiration et l'eau qui sécoulait de ma casquette, je n'avais pas l'oeil très réactif !!!

Toutes les photos de la course… cliquez sur l'image ci-dessous !!!

N° 6116 de la manade Lafon sur Mathieu Laurent

Mathieu Laurent

Mais quelle chaleur !!! A l’heure de la Capelado, le thermomètre affichait 40° et pas un souffle d’air… suffocant… heureusement qu’à quelques enjambées de la piste, un point d’eau très prisé, permettait à tous de se rafraîchir en s’arrosant, et d’éviter par la même occasion l’insolation !!!

Il fallait être courageux pour venir raseter dans de telles conditions… outre la chaleur insupportable, le sol des arènes revêtait plus l’aspect d’un champ de patates que d’une véritable piste… mais il fallait faire avec.

Mais la difficulté fut encore plus corsée par la présence de taureaux quelque peu confirmés et solides, sans compter sur le dernier, qui a bien failli passer à plusieurs reprises au-delà des câbles constituant le dernier rempart de sécurité des arènes.

Sur cette piste là, les taureaux étaient presque dans leur pré… de l’herbe assortie de terre meuble, un lieu de villégiature idéal pour les pensionnaires des 2 manades…

Tous les taureaux furent bons, certes, mais insuffisamment rasetés… et les raisons sont multiples et pratiquement justifiées, si l’on peut dire…

En effet, au-delà des conditions climatiques et de la précarité des arènes, nos raseteurs n’étaient que peu nombreux à avoir eu la dignité de faire le déplacement à Salindres et ainsi de respecter leurs engagements… sur les 13 élèves convoqués initialement, seulement 4 étaient présents… Florent Julien, Mathieu Laurent, Maxime Nicouleau et Jérémy Cellier… je ne m’étendrais pas sur les différents motifs invoqués, dont certains sont crédibles mais d’autres beaucoup moins !!!

N° 631 de la manade Lafon sur Medhi Sadji

Mehdi Sadji

On se retrouvait exactement dans la même situation que le samedi 26 juin avec les taureaux de la manade Saint Pierre…

Au dernier moment, il a fallu partir à la « pêche » aux raseteurs… Grégory Vier, Kévin Anton Hamza Bourrich et Mehdi Sadji, un « ancien » de l’école taurine, ont accepté de venir compléter le bien maigre effectif…

Mais vu la solidité des taureaux présentés, et les conditions des arènes, ont admet bien volontiers que des jeunes comme Jérémy Cellier, Hamza Bourrich et Kévin Anton soient restés sur la touche… c’est donc par 5 élèves que les 5 taureaux en présence furent rasetés… seulement cinq, le sixième est resté dans le char pour des raisons de timing, annoncé par le Président de course... Lol !!!

Et même s’il furent insuffisamment rasetés, on ne peut que féliciter et remercier les 5 protagonistes, mais les autres également - eux au moins sont venus -, qui ont fait le maximum pour offrir au nombreux public présent un spectacle digne de ce nom… d’ailleurs, ce public généreux ne s’y est pas trompé, si l’on considère les applaudissements nourris qui conclurent chaque action, chaque taureau, et ce jusqu’à la remise des prix, ces derniers revenants à la manade Thibaud pour le taureau N° 442, et à Kikou et Olivier pour le bon comportement de l’ensemble des élèves de l’école taurine… preuve en est que la quantité ne fait pas toujours la qualité !!!

N° 442 de la manade Thibaud sur Grégory Vier

Gregory Vier

Après la douche, ô combien appréciée, le Comité des Fêtes et le Club Taurin de Salindres, dont l’accueil fut des plus sympathique, convièrent la délégation bouillarguaise à boire le pot de l’amitié, lui aussi, bienvenu et mérité…

Pendant que nous rejoignons nous véhicules respectifs, dans un champ immense derrière les arènes se déroulait un concours d’abrivado… rien de bien exceptionnel… mais ce qui était exceptionnel, c’est le speaker, qui, pendant plus d’une heure, s’est égosillé sans prendre un seul instant de pause, à s’en faire péter les cordes vocales… du jamais vu, ou plutôt, du jamais entendu !!!

Il était 19 heures... l'espace festif était en effervescence... mais le thermomètre n'avait baissé que de 3 petits degrés !!!

A ben lèu !

Commentaires (4)

1. los muchachos (site web) 18/11/2010

groupe musical de Béziers
nous pouvons animer toutes sortes de festivités
nous contacter et visiter notre site

2. isis 12/07/2010

Ca devient récurent ce problème d'absentéïsme....

3. Didier 12/07/2010

Oui Monsieur Vera...

Je t'ai envoyé un SMS dimanche matin tôt et je t'ai ensuite appelé...

Mais pas de réponse ni au SMS, ni a l'appel téléphonique !!!

4. nicolas vera 12/07/2010

Ai-je fait parti de cette "peche au raseteur" ? =D

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau