Méjanes samedi 23 octobre 2010 - Star de Demain 2010

7ème Finale des Ecoles de Raseteurs Fédérales à Méjanes

Allan Daumas sacré « Star de Demain » 2010…

Les manades Mogador et Saint-Germain à l’honneur !!!

Samedi 23 octobre 2010

Toutes les photos de la Finale... cliquez sur la photo ci-dessous !!!

Allan Daumas, "Star de Demain 2010"

Allan Daumas et Dominique Perron

A peine passé le pont du Petit Rhône, il fleure bon la Camargue…

Comment ne pas être enthousiasmé, lorsqu’on est passionné de taureaux et de traditions Camarguaises, de s’engouffrer dans cette immense étendue que le Monde entier nous envie, notre belle Camargue… paysage insolite qui nous ramène en un instant dans un autre temps que nul ne peut mesurer !!!

C’est là, en plein cœur de cette Camargue, où parfois la vie semble s’être arrêtée, que depuis 7 ans, l’avant dernier samedi du mois d’octobre, rendez-vous est donné à tous ce petit monde de la bouvine que représentent les écoles de raseteurs…

C’est par centaines que les élèves, accompagnés de leurs dirigeants, parents et amis, ainsi que les manadiers, tous venus des quatre coins de la Provence et du Languedoc, sont accueillis le plus chaleureusement du monde dans le Domaine Paul Ricard de Méjanes…

Malgré un ciel d’encre plus que menaçant, un grand jour de fête, où tout le monde se reconnait ou fait connaissance dans une convivialité inégalable… un vrai bonheur qui donne à cette journée une image inoubliable !!!

Réception des délégations par les représentants
de l'Union des Clubs Taurins Paul Ricard et de la FFCC

Réception des délégations

Comme le veut la tradition, c’est dans la grande salle de réception du domaine, que Dominique Perron, Président de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard accompagné d’Arnaud Fesquet, principal organisateur de cette journée, que sont accueillis tous les participants ; Gilles Rocia, Secrétaire Général de la Fédération Française de la Course Camarguaise, représentant Henri Itier, Président de la FFCC, absent, présente le programme de la journée.

Les délégations pendant la réception

L'assitance lors de la réception

Une fois les consignes données, pas de temps à perdre… direction les arènes… dès 9 heures 30, place aux vaches… Thierry Tosa, excellent dans son rôle de Président de Course, donnait le coup d’envoi de ce « marathon »… et pas de perte de temps !!! 14 demoiselles des manades Allard, L’Amarée, Layalle, Félix, La Vidourlenque, Saint-Germain et Navarro… à raison de 2 vaches par manade, ce ne sont pas moins d’une centaine de jeunes élèves des écoles de raseteurs de Lunel, les Saintes Marie de la Mer, Bouillargues, Salins de Giraud, Portiragnes, Marsillargues, Vendargues, Mauguio, Saint-Rémy de Provence, Fourques, Arles, Le Grau du Roi, et Fos sur Mer qui entrèrent en piste à tour de rôle pour s’adonner à cette passion qui brûle en eux, les raset, confrontation entre l’animal et l’homme… en la circonstance, des jeunes vaches face à des jeunes garçons !!!

La 1ère vache de la manade St Germain, vaiqueur du jour,
sur Florian Rado de l'école d'Arles

Vache de la manade St Germain

Il y en eu pour tous les goûts… des quelques débutants qui abordèrent les vaches avec timidité, aux plus confirmés qui surent mettre en évidence leurs qualités naissantes, en passant par les « cascadeurs » qui assurèrent le spectacle, la matinée fut assez intéressante.

Les jeunes bouillarguais avant leur entrée en piste et la délégation...

Les bouillarguais

A l’issue de la course, comme le veut la tradition, rassemblement de tous les acteurs en compagnie des personnalités pour la photo de « famille »…

La traditionnelle photo de "famille" après les vaches du matin...

Après les vaches du matin...

Après l’abrivado bien emmené par la manade Vidal, malgré un taureau qui pris la poudre d’escampette, et un bref passage au bar, – enfin, pour certains – un petit apéro de quoi se rincer le gosier, et place au repas, où tous les convives purent apprécier l’excellente paëlla préparée par les cuisiniers du domaine…

Les choses sérieuses se précisaient… dès 14 heures 30, Cyril Daniel, dont les qualités de Président de Courses sont indéniables – lui au moins il suit la course – lançait la Capelado… précédés de la Peña Paul Ricard d’Alès, des Arlésiennes et des Gardians, Cédric Dengerma, qui remplaçait Mehdi Belgourari blessé, Jordan Bordat, Allan Daumas, Jérémy Ciachini, Florian Hernandez, Walid Zini, Rudy Marquis et Rémy Isoard se présentaient en piste pour la grande finale qui consacre chaque année la « Star de Demain » ; à noter que Jordan Bordat, qui se claqua au 3ème taureau, fut remplacé au pied levé par Jamel Bouharguane.

Face à nos jeunes « espoirs » de la Course Camarguaise, 8 taureaux des manades La Salierene, Ricard, Gillet, Lou Pantaï, Les Baumelles, Cavallini, Mogador et Raynaud, allaient en découdre dans le contexte très particulier de cette finale.

Sous le regard très attentif de Gérard Barbeyrac, Directeur Technique National à la FFCC, la course commençait.

Dans l’ensemble, malgré quelques bonnes réactions des taureaux, mais très intermittentes, la course fut quelque peu languissante… il est vrai que la « rondeur » de la piste de Méjanes n’est pas avantageuse pour les biòu… Mais ces derniers ont tout de même manqué de gaz, ont souvent occupé le centre de la piste et ont été beaucoup trop en mouvement…

Seul le N° 604 (7ème), de la manade Mogador, montra d’énormes qualités… puissance, anticipations et finitions cornes au dessus des bois ainsi que quelques bons placements, en firent le meilleur de l’après-midi… avec lui, j’ai retenu… le N° 216 (3ème), de la manade Gillet, avec de grosses anticipations et l’œil toujours aux aguets, le N° 352 (1er), de la manade La Salierene, avec un gros coup de tête à l’encontre et une grosse rage pour défendre sa ficelle et le N° 525 (6ème), de la manade Cavallini, plus tonique et terminant bien par deux grosses actions.

Allan Daumas et le N° 604 de la manade Mogador

Allan Daumas

Les autres… le N° 471 (2ème), de la manade Ricard, s’il signa une paire d’actions aux planches, ses incessants déplacements ne permirent pas aux garçons de bien s’exprimer ; le N° 410 (4ème), de la manade du Pantaï, d’une grande bravoure ne refusa rien mais ne présenta absolument aucun danger ; le N° 403 (5ème), de la manade des Baumelles, lorsqu’il n’était pas en mouvement pour soulever les planches, occupa le centre d’où il lança de temps de temps en temps quelques fusées ; enfin, le N° 544 (8ème), de la manade Raynaud, certainement pas à la bonne place, signa quelques belles actions, passant la corne au dessus des bois, mais refusa beaucoup.

Walid Zini et le N° 604 de la manade Mogador

Walid Zini

Côté garçons, le travail fut constant et de qualité… tous se livrèrent vraiment avec beaucoup de hargne et de volonté… l’enjeu en valait la chandelle !!!

Walid Zini, de l’école de Fos sur Mer, Allan Daumas, de l’école d’Arles et Rudy Marquis, de l’école de Bouillargues, furent les meneurs et dominèrent les débats.

Florian Hernandez, de l’école de Saint-Rémy de Provence, obligé de se coucher devant le 3ème, prit souvent des risques, mais fut très entreprenant.

Rudy Marquis et le N° 604 de la manade Mogador

Rudy Marquis

Cédric Dengerma, de l’école du Grau du Roi, Jérémy Ciachini et Rémy Isoard, de l’école de Fos sur Mer, furent très présents.

Jordan Bordat, de l’école de Bouillargues, jusqu’à sa sortie après le 3ème pour déchirure musculaire persistante, fit une bonne prestation ; son remplaçant, Jamel Bouharguane, de l’école de Bouillargues/Beaucaire, fit une bonne entrée.

Après dépouillement des votes du jury, c’est en piste que se déroula la cérémonie de remise des prix, en compagnie de la Peña, des Arlésiennes, des gardians et de toutes les personnalités.

Allan Daumas, "Star de Demain 2010", vient de recevoir son trophée des mains
de Dominique Perron, Président de l'UCTPR

Allan Daumas et Dominique Perron

Le prix de la meilleure vache du matin, est revenu à la 1ère vache de la manade Saint-Germain qui fut rasetée par l’école d’Arles ; le prix du meilleur taureau est revenu sans contestation à la manade Mogador, pour la prestation du N° 604 ; et enfin, le 7ème  trophée « Star de Demain 2010 » est revenu à Allan Daumas de l’école d’Arles, trophée remis par Dominique Perron, Président de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard.

Les 8 jeunes raseteurs, à l’exception du remplaçant - le « pôvre » - ont reçu un trophée en souvenir de cette finale… il en manquait un !!!

Après la remise des prix, les lauréats et le personnalités

La photo finale

Comme il est de coutume, tant en Provence qu’en Languedoc, la Coupo Santo est venue clôturer cette après-midi taurine, qui ne fut suivie que par un public beaucoup moins nombreux que les autres années… le temps menaçant et la « sècheresse » des stations services en seraient-ils à l’origine ??? Beleù !!!

A l’an que ven !

Commentaires (1)

1. naz 30/06/2013

bravo walid , t'es un champion

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau