Course à la Maison d'Arrêt de Nîmes - Mercredi 21 septembre 2011

 « Taureaux y toros » à la Maison d’Arrêt…

 Quelques heures de « liberté » !!!

Nîmes mercredi 21 septembre 2011

Manade de La Salierene

par Didier Jacquet

Si l’évènement, qui pour la deuxième consécutive offraient aux détenus de la Maison d’Arrêt de Nîmes un exceptionnel moment de détente et de « liberté », il ne fut pas pris en otage, comme l’année dernière, par les médias de tous horizons… En effet, si la presse régionale en fait état dans ses colonnes ce jour, où étaient donc les dizaines de journalistes et photographes, caméras de télévisions et autres organes de presse locaux, régionaux et même nationaux qui envahissaient le terrain de sport l’année dernière !!!

Toutes les photos... Cliquez sur l'image ci-dessous !!!

L'équipe de l'ET de Bouillargues et Cyril Daniel Président de la FFCC

Organiser une telle manifestation, au sein de l’univers carcéral où il est préférable de ne pas résider, est en soit une grande et belle performance ; et même si l’évènement était une deuxième édition, il aurait mérité une autre couverture médiatique que celle qu’il lui fut réservée aujourd’hui !!!

Mais bon… l’important était d’apporter un moment de bien être à ces hommes et ces femmes qui, incarcérés certainement pas pour rien, doivent malheureusement vivre la frustration de leur liberté tel un cauchemar duquel on ne sort pas en se réveillant !!!

La Capelado avec le novillero

Comme l’année dernière, et pourtant je ne découvrais pas l’univers du pénitencier, j’ai eu le même ressentiment de stress et de mal de vivre… quatre heures en prison, j’ai ressenti ça comme un éternel moment de détention !!!

Des arènes portatives installées sur l’immense terrain de sport, le décor implanté, ce mercredi 21 septembre était tout de même un grand « jour de fête » pour les quelques cent cinquante détenus, femmes et hommes, présents sur les gradins et qui s’étaient inscrits au préalable pour assister à un spectacle taurin, au programme de leurs distractions…

N° 604 sur Fabrice Gizard

N° 604 sur Florent Julien

Avec une énorme détermination, c’est à l’initiative de Christine Charbonnier, Directrice de la Maison d’Arrêt, sous l’égide de la Chancellerie, en collaboration avec Cyril Daniel, Président de la Fédération Française de la Course Camarguaise, de Frédéric Pastor, instigateur et principal animateur de cette journée, de la ville de Nîmes qui apporta le financement, et de Didier Jacquet, Secrétaire et Chargé de Communication à l’Ecole Taurine de Bouillargues, qu’a pu être organisée dette journée, non sans difficultés ni d’infinies démarches administratives… et je sais de quoi je parle !!!

N° 604 sur Mathieu Laurent

N° 604 sur Rayan Bouhfour

Là aussi, contrairement à l’année dernière, quelques gens de bouvine étaient présents autour des arènes « temporaires »… Cyril Daniel, Président de la FFCC, Henri Itier, membre du Comité Directeur de la FFCC et ancien Président, Daniel-Jean Valade, Adjoint à la Culture à la Mairie de Nîmes, Romain Gros, raseteurs, et peut-être quelques autres encore, avaient tenu à honorer de leur présence cette belle manifestation…

L’innovation pour cette deuxième édition, c’est la présence du jeune novillero Colombien, Santiago Sanchez Mejia, en stage pour un an au sein de l’Ecole Taurine de Nîmes, qui toréa 3 jeunes taureaux en simulacre de mise à mort…

N° 522 sur Cédrick Navarro

N° 352 sur Jamel Bouharguane

C’est Jacques Valentin, qui n’apprécie pas la qualification de « la voix des grandes arènes de notre région », alors qu’il n’y a rien de péjoratif dans ces termes, et duquel je n’ai aucune leçons ni autres réprimandes à recevoir, qui officiait en qualité de Président de course ; après avoir présenté le spectacle, il lança la musique de « Carmen » pour accompagner la Capelado.

N° 610 sur Nicolas Bayle

Sept jeunes raseteurs de l’Ecole Taurine de Bouillargues dirigée par Claude Dumas… Nicolas Bayle, Jamel Bouharguane, Rayan Bouhfour, Mathieu Laurent, Florent Julien, Cédrick Navarro et Fabrice Gizard, aidés des deux tourneurs, Patrick Ranc et Claude Dumas, se présentèrent en piste pour affronter 4 taureaux de la manade de la Salierene, accompagnés du jeune novillero Colombien Santiago Sanchez Mejia, qui était venu se mesurer à 3 jeunes taureaux du même élevage.

Santiago Sanchez Mejia

Santiago Sanchez Mejia

André Peytavin, le « pélot » des pensionnaires des prés de Saliers, n’avait pas effectué le déplacement pour rien… avec beaucoup de « pétard » et de la vigueur à revendre, les taureaux surent créer l’animation qui ne fut pas pour déplaire au public très enthousiaste.

Mais bien sûr, les jeunes raseteurs bouillarguais n’ont pas été étrangers au spectacle proposé, tant leur envie de faire plaisir était perceptible… Chez les détenus, quelle joie de les voir applaudir à tout rompre et supporter par la voix, en scandant les noms de Julien, Navarro, Jamel et même Dumas…

Les remerciements de Christine Charbonnier, Directrice

Une partie du public

Le jeune novillero Colombien sut lui aussi offrir un spectacle de qualité, et Dieu sait si les « Camarguais » n’ont pas la « docilité » des « Espagnols »… lui aussi eu droit aux honneurs du public, et quelques éclats de voix ont laissé entendre que la Colombie n’est pas étrangère à tous !!!

Mais oui, un vrai moment de bonheur pour ces hommes et ces femmes qui surent apprécier ce cadeau qui leur était offert, les sortant pour quelques heures de leur train-train routinier qui n’a rien de vraiment d’enthousiasmant !!!

C'est fini... les jeunes raseteurs et le novillero

La fête était terminée… pour nous, malgré une bonne demie heure passée derrière une porte métallique fermée à double tour, tout en transpirant à grosses goutes, je savais que j’allais très vite retrouver le monde « libre »… pour les « résidents », c’est un autre sort qui les attendait… la contrainte de l’enfermement… une punition, un calvaire, un chemin de croix que je ne pourrais souhaiter au pire de mes ennemis…

Pour les récidivistes, qui ont connu l’enfer de cet univers carcéral, dont l’humanisme est un rêve, ne pourraient-ils pas méditer cette phrase : « La liberté n’est-elle pas bien plus belle que la connerie ??? » !!!

A ben leù !!!

Commentaires (8)

1. Didier Jacquet Webmaster 05/11/2011

Pour "Bernart"

Tout simplement parce que l'ensemble constitue les "Traditions Taurines" de notre région

2. bernart 27/10/2011

pk melange la tradition camarguaise avec la tradition espagnole

3. Berson Corinne 24/09/2011

tout est dit rien a rajouter.
si BRAVO à TOUS.

4. Patrick Frilet 23/09/2011

Très belles photos Didier...
Je regrette de ne pas avoir été là.
Je suis en ce moment entrain de diriger un atelier photo chez les cowboys et les derniers bisons d'Amérique.
Bise

5. Marie-José Forner 23/09/2011

Je suis d'accord avec toi, Jérôme, pour Didier !!!
Une bien gentille personne...

6. Jérôme Gévaudan 23/09/2011

Didier, Bouillargues a de la chance de t'avoir !!!
Joli reportage

7. Didier Jacquet (Webmaster) (site web) 22/09/2011

Néné... devines ???
Que peut-il y avoir comme public dans une Prison à par les gens qui étaient invités ???

8. Néné 22/09/2011

Dans une partie du public, c'est qui ?

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau