Bouillargues vendredi 20 mai 2011 - Manade L'Occitane

 Ca bouscule…

par Didier Jacquet

Vendredi 20 mai 2011

Manade L’Occitane

Vendredi soir, dans la piste bouillarguaise, ce n’était pas de la rigolade !!!

Du sérieux, du lourd, de la méchanceté… on aurait pu croire que les taureaux en présence étaient tous « confirmés »… ben non… des jeunes biòus de 4 ans semèrent la panique assortie de quelques embuches redoutables… Ca bousculait dur !!!

Une sauce « Occitane » qui avait de la saveur !!!

 Les photos de la course... cliquez sur l'image ci-dessous !!!

L'équipe du jour...

Dès sa sortie, le 1er, N° 704, donna le ton… vif, rapide avec une anticipation redoutable, enferme d’entrée Rémi Chevalier qui s’en sort de justesse… enchaîne sur Fabrice Gizard, qui lui aussi serré de très près, finira aux tubes le cul sur le mourre du biòu… nos deux lascars ne s’en sont encore pas remis, et finiront la course planqués derrière les barricades… force et puissance, le taureau s’impose… il monte à l’assaut sur Florian Hébrard et Mathieu Laurent… méchant comme la peste, il basselle planches et autres obstacles se présentant devant lui… se blesse à l’œil et réintègre le toril avant l’heure… Quelle course !!!

Le suivant, N° 701, 2ème, n’eut rien à envier à son prédécesseur… d’entrée enferme Florent Julien et Jérémy Soler qu’il obligea à abandonner le raset… il s’en suivit une grosse enfermée sur Jamel Bouharguane et une poursuite cornes au cul sur Kévan Martial, qui, pour éviter le pire, plongea tête la première en contre piste… sa grosse anticipation assortie d’une vitesse TGV mettent mal à l’aise les garçons… toutefois, Kévan et Jamel ne resteront pas sur leur échec, et seront les seuls, avec Florent Julien et Geoffrey Robert à « jouer » avec lui… Enorme !!!

N° 704 sur Fabrice Gizard

Le 3ème, N° 705, pratiquement du même acabit, se livrera avec force lui aussi… Kamel Mohamed le sollicitera parfaitement dans son terrain… sur un saut brutal, se blesse à la mâchoire et réintègre le toril après 4 minutes de course… Faudra le revoir !!!

Il faudra revoir également le N° 712, 4ème, qui, après quelques rasets où il montra son envie d’en découdre, perdit rapidement « ses pattes », et après une envolée sur David Guerrero, retourna au bercail…

Avec le 5ème, N° 709, on reprendra le rythme… large berceau, il en impose… utilise les angles pour se placer… rapide et avec une anticipation naturelle, le livre fort à l’encontre… par maladresse, Mathieu Laurent se trouvant face au taureau, eu le réflexe de se coucher et évita ainsi le pire… Jamel et Geoffrey seront à la pointe de l’assaut… enferme sérieusement Florian Hébrard et monte en fin de course sur Jamel Bouharguane… Bonne course.

N° 701 sur Jamel Bouharguane

Le 6ème, N° 702, lui aussi rapide et vif, s’intéressa d’avantage à la contre piste qu’aux garçons… Las d’en découdre avec les barrières, se fixa d’avantage en piste en fin de course, où il montra quelques qualités… une forte poursuite sur Florian Hébrard et termine fort sur Jamel, tête au dessus des bois.

Les 7ème, du lourd… N° 960, un beau bébé de deux ans… un taù vif et puissant, impressionne les garçons, et fait le vide autour de lui… se livre avec force sur le raset… saute aussi lourdement que son gabarit et perd rapidement sa fougue et sa vivacité… réintègre le toril après 4 minutes de course… Pour ma part, j’aimerais bien le revoir !!!

N° 834, 8ème, d’un gabarit inférieur à ses congénères, a essayé de me déquiller du muret qui me sert de promontoire photographique… s’envole au dessus des planches sans toucher… et revient, surprenant Alex Ruiz et Mathieu Laurent… épuisé par ses fantasmagories, une fois en piste, se livre avec bravoure, ne posant aucun problèmes à ces adversaires qui ne se privent pas de l’assaillir sans complexe…

N° 701 sur Kévan Martial

Chez les garçons, c’est à Jamel Bouharguane, omniprésent et ne manquant pas de tact ni de perspicacité sur les taureaux les plus difficiles,  que sera attribué la « Palme d’Or »… festival de Cannes oblige…

Kévan Martial, quelque peu secoué par la charge du 2ème et son plongeon réflexe, fit fi de ces contrariétés tout au long de la course…

Geoffrey Robert, Mathieu Laurent et Florian Hébrard n’ont pas hésité à talonner leurs collègues pour figurer au palmarès…

Florent Julien, auteur d’un bon début de course, quitta la piste après son 1er pour douleurs à la cheville…

Jérémy Soler, plusieurs fois mis en difficulté, Romain Donadille, les fesses serrées, et Anthony Fabre, qui s’y remet peu à peu, ont tout de même bien participé au combat…

Kamel Mohamed, performant sur ses deux premiers adversaires, s’il fut absent au combat par la suite, n’en fut pas moins présent par de longs discours… serait-il candidat à la présidence du FMI ???

Rémi Chevalier et Fabrice Gizard, pétrifiés par leur mésaventure avec le premier, ont pratiquement disparu de la circulation !!!

Pour David Guerrero et Dimitri Brunet, même s’ils s’y sont risqués à quelques reprises, la tâche était un peu trop lourde pour les deux « gamins »… lol !!!

Pascal Aime, a toujours du mal à reprendre le sens de la marche qu’il avait pourtant acquis l’année dernière, et Grégory Vier, pour sa reprise, y va à petits pas... attendons !!!

A ben leù !!!

Commentaires (3)

1. Didier (Webmaster) 23/05/2011

"Fantasmagorie"... spectacle féérique, surnaturel...

Le terme est utilisé au 2ème degré... un taureau quelque peu fantasque...

Anthony, il t'a fallu aller sur Google pour connaitre la définition ???

Tu n'as pas dû trop bien suivre tes cours de français quand tu étais à l'école...

2. riffard 23/05/2011

jamel jai trouver mieu au 8e taureaux didier a inventer le mot "fantasmagories" enorme! !! quand on regarde la definition dans google on se demande ce que ce mot fait ici lol ;) jplaisante didier tenerve pa hein :p

3. kamel 22/05/2011

didier tu me regale le FMI ta rien trouver de mieux mdr

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau