Bouillargues samedi 7 juillet 2010 - Manade Vincent Serrano

Comme en famille !!!

Bouillargues mercredi 7 juillet 2010

Manade Vincent Serrano

par Didier Jacquet

Mercredi soir, les arènes de Bouillargues revêtaient un aspect un peu particulier…

En effet, c’était une « première » pour Vincent Serrano… faire courir ses « bêtes » dans des arènes qu’il connait bien… non, plutôt qu’il a connu sous ses anciennes structures !!!

Si Vincent, surnommé parfois ou autrefois « Le Viking » à cause de sa corpulence et de son « pelage » roux, est aujourd’hui manadier mais aussi excellent cavalier d’abrivado, rappelons également que ses attaches à Bouillargues, il les doit à l’Ecole Taurine, dont il fut élève durant quelques années… et oui, un ancien raseteur converti éleveur… on en connait d’autres !!!

Le jour où Vincent quitta l’école de raseteurs, ses amis, parmi lesquels l’incontournable Fred, lui offrirent un taureau… un cadeau peu commun, certainement encombrant, mais important aux yeux de Vincent, ce passionné de bouvine et de nos traditions Provençales…

C’était le départ d’une aventure… par la suite, un lot de taureaux acheté à son beau-frère je crois, William de la manade des Alpilles, et Vincent construisit petit à petit sa manade…

Installé à Sanilhac, du côté de Collias et non loin d’Uzès, les structures prennent peu à peu tournure… nous ne manquerons pas d’y aller prochainement pour vous faire une présentation de cette manade, donc beaucoup de gardians amateurs et amis de Vincent sont issus de Bouillargues… Caco, Totti, Fred, Mahieu et bien d’autres sont toujours présents pour lui donner un coup de main !!!

Et donc mercredi soir, tout ce petit monde était rassemblé autour de Vincent pour sa première sortie dans « Lou Plan di Biòu André Dupuis » !!!

Toutes les photos de la course… cliquez sur l'image ci-dessous !!!

Vincent Serrano au premier plan, lors d'une abrivado à Bouillargues...
Vincent Serrano

Un panaché de vaches et de taureaux allaient être confrontés aux jeunes élèves de l’école bouillarguaise…

5 vaches, braves, parmi lesquelles j’ai retenue la N° 639 (3ème), vive, rapide et poussant fort à la planche, la N° 950 (5ème), plus aguerrie et confirmée ainsi que la N° 406 (1ère), répondant à tout avec une grande bravoure.

Anthony Bonhomme sévèrement enfermé par la vache N° 639... la suite, bientôt !!!

Anthony Bonhomme

4 taureaux, dont un magnifique taù, le N° 612 (4ème), très puissant mais manquant quelque peu de réflexe au départ de l’homme, et trois doublen, nés dans la manade, dont 2 ont retenu particulièrement mon attention, le N° 8108 (7ème), pour son sérieux et ses bonnes dispositions malgré son jeune âge et le N° 8105 (9ème), qui, même s’il sauta beaucoup, démontra qu’il était plein « de sang » et de hargne !!!

Une belle attitude du jeune taureau N° 8108 sur Mehdi Belgourari...

Mehdi Belgourari

Côté garçons, beaucoup de jeunes, et face à la jeunesse du bétail, très souvent en mouvement, il leur fut difficile d’adapter leur raset à la situation… Seuls Mehdi Belgourari, très constant, Nicolas Véra, par intermittence et Florent Julien de temps en temps, surent faire la différence… personne à gauche, si ce n’est Benoit Giner qui vient juste de reprendre, pour donner la réplique en reprises à nos 3 droitiers, les 3 gauchers convoqués n’ayant pas trouvé les arènes... pour l'occasion, Marc Bournel et Maxime Carrasco avaient tenu à participer à cette course !!!

Une grosse envolée du N° 8105, plein de hargne, sur Marc Bournel...

Marc Bournel

Nous féliciteront quand-même les jeunes qui ont fait le maximum… Rayan Bouhfour, Maxime Méjean, Kévan Martial, Renaud Delporte, Anthony Riffard, Dimitri Brunet et Anthony Bonhomme, qui ne put éviter la charge de la 3ème, la plus rageuse, et fut roulé sévèrement dans le sable !!!

Un final explosif, où Caco et Vincent en piste sur le dernier avec le simbeù, fer en main, démontrèrent leur talent de gardian… lol !!!

Caco a changé de "costume"... Vincent, à la rescousse !!!

Caco et Vincent en piste

Une fin d’après-midi fort conviviale, où régna une véritable ambiance familiale…

Bon vent à Vincent Serrano et sa sympathique équipe de gardians amateurs pour l’avenir de sa manade… et à bientôt à Bouillargues !!!

J’attends un petit signe pour venir effectuer un petit reportage à Sanilhac !!!

A ben lèu !

Commentaires (1)

1. inconnu 06/07/2010

est ce que a la fin de la course il y a une dégustation de jambon cru??? (serrano)

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau