Bouillargues samedi 15 avril 2011 - Manade Espelly-Blanc

 Du « sang », du bon et du moins bon !!!

par Didier Jacquet

Vendredi 15 avril 2011

Manade Espelly-Blanc

Les jours s’allongent, le printemps est bien là, mais en soirée, la fraîcheur reste tout de même au rendez-vous… une petite laine était allègrement supportable !!!

Pour cette course de début de week-end, nos amis Bernadette et Georges, les « pélots » de la manade Espelly-Blanc, avaient sélectionné des taureaux jeunes, deux de 5 ans et sept de tout juste 4 ans…

Dans ces tranches d’âges là, il ne faut jamais s’attendre à des miracles… si non qu’adviendrait-il de la logique ???

Toutefois, dans l’ensemble, la course s’est avérée assez intéressante, au cours de laquelle, 5 taureaux ressortirent du lot… Mais ce n’est que mon avis !!!

Les photos de la course... cliquez sur l'image !!!

L'équipe du jour

Sorti en 1er, le N° 640, bien sur le raset, mais manquant un peu d’accélération ensuite, poussant jusqu’à la planche sans trop de conviction ; une poursuite serrée sur Kamel, qui échappa de justesse à la « Kamélade », donna du moral au biòu ; sa course va à « mas »… enferme sévèrement Anthony Fabre, et finit tête au dessus des bois et sur une action très serrée, coince Anthony Bonhomme à la planche… Finit sur une très bonne note… Bonne course.

Le N° 643, 2ème, s’il manque un peu de vigueur, se montre tout de même à son avantage sur les rasets bien consentis… bonne impression… perd un emboulage et réintègre le toril prématurément !!!

Le N° 765, 4ème, d’une grande bravoure, ne refuse absolument aucun rasets… sans vice et sans danger, c’est le taureau idéal pour apprendre… et les jeunes ne s’en privent pas… et le biòu se livra sans rechigner jusqu’au terme se sa course.

Le N° 760, 8ème, afficha de bons principes… sur un raset un peu aventureux, obligea Anthony Bonhomme à mordre le sable, mais le taureau, même lancé dans sa course, n’en n’oublia pas pour autant de mettre la corne…

N°640 sur Anthony Bonhomme

Le N° 767, 9ème, avec beaucoup de sang et de principes à son avantage, vient fort sur le raset et pousse au bout… Gaëtan Ranc fut à deux doigts de l’estocade, la corne gauche bien serrée sur les côtes !!!

Le N° 762, 3ème et le N° 768, 7ème, on beaucoup trop sauté, même s’ils montrèrent quelques bonnes choses en piste… Le N° 770, 5ème, et le N° 766, 6ème, avec du sang à revendre, passèrent la plus grande partie de leur course en contre piste.

N° 640 sur Anthony Fabre

Côté garçons, Kévan Martial, Nicolas Bayle, Geoffrey Robert et Anthony Fabre, furent très constants et, avec Florent Julien et Mickaël Laigle, sont à créditer d’une bonne course.

Kamel Mohamed, comme d’habitude, donne plus l’impression d’être à un meeting politique qu’à une course Camarguaise… comme je l’ai dit il y a peu de temps, entre 2 discours, il développe quelques rasets, pas trop mal toutefois !!!

N° 640 sur Gaëtan Ranc

Chez les plus jeunes ou moins aguerris, on notera les bonnes prestations de David Guerrero et Anthony Bonhomme, l’audace de Gaëtan Ranc et de Rémi Chevallier, et le retour à petits pas de Pascal Aime.

Merci à nos deux Stagiaires, Rémi Grongnet et Hafid Boufrouh, d’avoir épaulé l’équipe de fort belle manière.

N° 765 sur Nicolas Bayle

Je passerais sous silence la débandade en piste lors du dernier taureau... Ca c'est dit !!!

A noter la présence dans les gradins de nombreux raseteurs, parmi lesquels le « bogoss », Sofiane Rassir, mais aussi les présences exceptionnelles de Gérard Barbeyrac, Directeur Technique à la FFCC et Joël Passemard, ancien raseteur et Président de la Commission Sportive à la FFCC.

N° 760 sur Anthony Bonhomme

Après les incidents survenus à l’Ecole de Raseteurs de Sommières, espérons qu’ils auront pu juger positivement le travail effectué par l’Ecole Taurine de Bouillargues, et qu’ils pourront faire part à qui de droit que les soit disant « problèmes posés par les écoles de raseteurs » ne sont que des propos irréalistes !!!

A ben leù !!!

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau