Midi-Libre du 21 novembre 2012... Le Préfet du Gard sème le trouble !!!

Trop d'alcool et de violences…

Le Préfet veut diminuer le nombre de fêtes votives

**********

Pour le préfet du Gard Hugues Bousiges : "Il y a trop de fêtes votives dans le département".

Des fêtes de villages qui se transforment en "apéritifs géants" et qui dérapent, mobilisant trop de gendarmes. Il va se rapprocher des maires pour diminuer leur nombre.

Lors de la traditionnelle Sainte-Geneviève (sainte patronne des gendarmes) hier dans les locaux de l’escadron de gendarmerie mobile de Nîmes, le préfet évoquait globalement le contexte de travail des gendarmes confronté à un "monde mouvant."

Et au détour d’une phrase, avant d’en embrayer une autre, il a jeté un pavé dans la mare à propos des fêtes votives : "Il y a trop de fêtes votives dans le département (...) Il y en a plus que de jours dans l’année."

Des fêtes votives qui mobilisent trop les gendarmes

Des fêtes votives qui mobilisent trop les gendarmes, a estimé en substance le préfet qui a aussi évoqué le nombre de fois où ces festivités dérapent "en apéritif géant" voire "tournent mal".

Le préfet va se rapprocher des maires pour diminuer le nombre de jours de fête votive. Inutile de dire que la position du préfet semble frappée au coin du bon sens si l’on se réfère à la longueur de ces fêtes rapportée aux effectifs de gendarmerie.

Lesquels effectuent des patrouilles, évitent les bagarres, réalisent des contrôles routiers. Et pendant ce temps-là, d’autres missions les occupent : enquêtes, lutte contre les cambriolages, les braquages.

"Ils ne peuvent pas être partout en même temps. Avec leurs effectifs, il faut sans doute faire des choix..." glissait un militaire à la retraite.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau