Course à Générac du vendredi 6 juin 2008 - Manades de l'Argentière et Bilhau

 

L’Argentière et Bilhau… « Danse avec les taureaux… » !!!

Pour la deuxième étape de ce long week-end marathon, les élèves bouillarguais n’avaient pas moins de douze taureaux à affronter sur le « plan » de Générac ; neuf de la manade de l’Argentière et trois de la manade Bilhau.

Cinq jeunes raseteurs à droite et trois à gauche, la tâche s’avérait ardue pour les jeunes bouillarguais, face à un bétail, qui outre la quantité, donna pour la plupart une réplique de qualité.

Ce n’était pas une partie de plaisir, au sens festif du terme, qui s’annonçait !!!

Le premier sorti donna le ton… ce N° 283 de L’Argentière - à retenir -  s’avéra de loin le meilleur de la soirée ; anticipant à de multiples reprises le raset, sa vitesse de course mis souvent l’homme en danger ; poursuite serrées et puissantes, terminées très fort à la planche, les tenues blanches flirtèrent souvent avec la corne, et parfois même un peu plus… demandez à Rémi Grongnet !!! Malgré les difficultés présentées, les jeunes bouillarguais s’engouffrèrent dans une danse de plaisir avec ce taureau qui ne laissait rien au hasard… outre le « supplice » subi par Rémi Grongnet, ce « bioù » réussit à sortir Lauris Malatre de sa « force tranquille », signant successivement deux gros coups de barrière sur Joseph Grégoire et Robin Ode… de l’Or pour l’Argent… ière !!!

Pour le même élevage, hormis le 5ème, sauteur à souhait et que les bouillarguais ne purent maîtriser, les sept autres, à des degrés moindre, furent à la hauteur de leur réputation.

Côté Bilhau, je retiendrais le sorti 10ème, qui malgré quelques sauts furtifs, répondit bien à tous les rasets, venant fort sur l’homme et qui fut même délaissé par certains raseteurs craignant ses poursuites serrées terminées à la barrière ; l’exemplaire sorti 4ème, au « morillo » impressionnant, fut brave, mais sorti des départs de la planche s’est un peu éparpillé ; enfin, la vache sortie 7ème, « violente » dès sa sortie, fut « bravette » mais un peu trop sauteuse.

Chez les élèves, Jérôme Jarroux, au risque d’être répétitif, fut une nouvelle fois omni présent du premier au dernier taureau… que dire de plus ?

Et « Pestacle »… quelle volonté… Jérôme Seguin nous aura régalé en cette soirée généracoise… il se livra sans compter, se mettant en harmonie avec ses adversaires pour nous offrir des rasets de belle composition… Jérôme, tu assures !!!

"Pestacle", alias Jérôme Seguin... une volonté à toute épreuve !!!

Et bien sûr, Robin Ode… l’époque des migrations n’étant pourtant pas de saison, notre « Canari » prend un envol fulgurant au fil des courses… rien, mais alors rien, ne lui résiste… que peut-il donc se passer dans un cerveau de « Canari » pour s’arracher de la sorte et s’investir sans relâche du premier au dernier taureau… Bravo !!!

"Canari"... un envol vers une migration hors saison !!!

Rémi Grongnet et Hafid Boufrouh ont été bien présents dans cette course, Rémi ayant été légèrement déstabilisé par un emboulage mal placé, et Hafid, bousculé par le 6ème, est bien revenu en fin de soirée.

Rémi Grongnet... l'emboulage du suplice !!!

Joseph Grégoire se montra par intermittence, assez incisif aux 1er, 3ème et 4ème et un peu plus effacé par la suite, mais toujours aussi généreux dans ses prestations.

Lauris Malatre, qui s’était parfaitement investi au 1er qui le serra de très près, ainsi qu’au 2ème, fut fortement bousculé par le 3ème, l’obligeant à se retirer boitillant sur les gradins.

Justin Osmont, malgré sa prime jeunesse, se risqua au 1er auquel il servit de bons rasets, fut projeté par le 6ème, au terme d’un magnifique saut périlleux, dans la contre piste et revint en piste au 10ème, sans être toutefois très percutant… mais le choc subi a très certainement contribué à ce passage à vide du jeune Justin…

Enfin, nos deux « sobresaliente », Julien Carrion à droite et Christopher Konig à gauche, firent quelques apparitions ponctuelles, Julien au 2ème, 10ème et 12ème, Christopher, au 12ème, taureau brave et répondant à toutes les sollicitations.

Jean-Loup, le "maestro"... un raset plus que serré !!!

Pour terminer, nous ne pouvons passer sous silence l’apparition tardive mais ô combien spectaculaire de Jean-Loup… le « toro », il connaît… à tel point, qu’une fusion est née entre eux deux… un raset de haut vol de notre « maestro » préféré, est venu conclure cette belle fin d’après midi taurine, de laquelle chacun se retira fatigué, mais satisfait d’avoir donné le meilleur de lui-même !!!

L'intégralité des photos de la course... Cliquez ici...

 

Commentaires (2)

1. Dumas Claude 10/06/2008

Bonne prestation des congénères de la manade de l'Argentière.
Comme tu le dit si bien Didier, le 283 fut de loin le plus à retenir.
Pour les hommes on a vu un J Seguin qui revient en force, J Jarroux et Diaf tranquilles sans mettre trop de pression, Rémi Grognet et Justin en plein apprentissage... et Canari qui se régale...
Ah oui... J'allais oublier le poulain de Manibat, alias "Troconito" juniors, toujours aussi farfelu.
Enfin bonne soirée... on a bien rigolé.
Il paraittrait qu'il y en a un qui s'est farci un platane... je signale que l'école taurine n'est pas assurée pour la destruction des arbres... Pestacle, j’espère que c’est rien de grave...

2. Pince Olivier 08/06/2008

On a pu voir quelques taureaux sortir du lot. Mais ce sont plutôt les élèves qui ont mené leur course au petit trop. Le manque de confiance de certains est patent. REMOBILISEZ-VOUS !!! Prenez les taureaux tels qu'ils vous arrivent. N'attendez pas qu'on vous dise les choses, qu'on vous vous indique une quelconque marche à suivre. MENEZ VOTRE COURSE !!! Réflechissez moins, sinon ça va se muter en peur. Soyez plus instinctif. Comme Didier et Claude, je citerai l'infatigable Canary et l'ami "pestacle" - Jérôme Seguin - auteur irrégulier, certe - manque de préparation oblige -, mais sincère, de rasets particulièrement classieux.

Ajouter un commentaire