Bouillargues vendredi 18 octobre 2013 - Conférence de Manu Pero

Bouillargues, vendredi 18 octobre 2013 à 19 heures

Manu Pero à "La Bergerie"

Au fil du temps... de la "Course Libre" à "La Course Camarguaise" !!!

**********

Cliquez sur les images pour les agrandir...

Monsieur Manu Pero

Une affluence de personnes plutôt moyenne, une quarantaine environ, mais avec toutefois la présence de quelques uns des plus jeunes élèves de l’école taurine, parents et curieux, est venue assister à cette conférence fort intéressante portant sur la Course Camarguaise, de ses origines jusqu’à nos jours, conduite de main de maître par Monsieur Manu Pero, que l’on peut largement considérer comme étant l’historien de cette pratique culturelle et sportive ; une pratique qui a pris ses racines très loin dans le temps, depuis l’Antiquité, lorsque ces fameuses « bêtes à cornes » ont commencé à migrer d’Asie jusqu’à nos contrées méridionales…

Jacques Roumajon, Manu Pero et Olivier Pince

Le public, et notamment les plus jeunes, fut particulièrement attentif à tout ce qu’il s’est dit.

Cet exposé concis et complet sur la façon dont la Course Libre, puis Course à la Cocarde, et  enfin Course Camarguaise s’est développée, structurée, règlementée, a pris la tournure d’un débat passionné et passionnant, dressant un tableau pas toujours rose, loin s’en faut, de l’état de notre Course Camarguaise, qui, à l’heure actuelle, susciterait moins d’engouement que par la passé, durant ses heures de gloire…

On retiendra, à  ce propos, l’intervention d’un raseteur présent, dénonçant une réglementation excessive qui semble briser les élans des hommes en piste, enlevant du panache aux courses, éloignant ainsi  le public des arènes.

Le public

A l’issue de la conférence, et avant l’apéritif de clôture, élèves et dirigeants de l’école taurine se sont rassemblés autour de Manu Pero pour une belle photo de groupe en souvenir de cette riche soirée.

Le conférencier fut très touché par l’attention des élèves ainsi que par la belle composition florale qui lui a été offerte par le staff de l’école.

Les jeunes élèves en compagnie de Manu Pero et Olivier Pince

Dans l’espoir toutefois que ce débat n’ait pas semé trop de confusion dans l’esprit des élèves, dont les questions de certains furent tout à fait pertinentes, il faut le souligner, cela a pu permettre de mieux comprendre finalement quel pourrait être la véritable fonction des écoles taurines ; doit-on les considérer comme des centres purement sportifs, formant les raseteurs de demain ou comme des espaces structurés, accueillant les jeunes générations à s’imprégner de cette culture afin que chacun puisse y trouver sa place, au meilleurs des cas, dans le but de la pérenniser ?

Cela pourrait être l’objet d’un prochain débat…

Olivier Pince

Président de l’Ecole Taurine de Bouillargues

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau