Beauvoisin jeudi 20 août 2009 - Course de Ligue manade Hervas et Nicollin

 Des « Hervas » d’un très bon niveau !!!

par Didier Jacquet

En ce jeudi de la fête votive, le Comité d’Animation de la ville de Beauvoisin présentait une course de Ligue avec les manades Hervas et Nicollin.

A la Capelado, les stagiaires Farid Aliaoui, Benjamin Benoît, Amine Chekhkhade, Jérôme Martin, Jean-Henri Oudjit, Alexandre Ruiz.

La course fut d’un très bon niveau ; hormis le N° 551 de la manade Nicollin, tous les taureaux ont eu droit aux honneurs de Carmen.

Le manadier François Hervas peut être fier de ses « jeunes pousses » qui ont su rivaliser avec « maestria » face aux pensionnaires de la devise « rouge et verte », plus habitués aux tableaux d’honneurs !!!

Côté taureaux…

Manade Nicollin…

1er N° 471 – chasse l’homme à la barrière ; malgré ses nombreux déplacements, anticipe et vient fort sur le raset ; s’envole après Amine Chekhkhade et pousse toutes ses actions à la planche. Bon premier. 4 Carmen pendant sa course et à son retour au toril.

Le N° 471 de la manade Nicollin sur Amine Chekhkhade

3ème N° 525 – son placement gêne beaucoup les garçons ; difficile à déloger des planches, lorsqu’il sort de sa réserve, démarre en fusée ; coupe le terrain et enferme Amine Chekhkhade à deux reprises ; un peu compliqué… 3 Carmen + retour.

5ème N° 520 – se déplace en piste pour occuper les angles ; les garçons manquent quelque peu de perspicacité pour le déloger ; ses départs en trombe obligent souvent les jeunes à rompre le raset ; pousse toutes ses actions aux bois. 1 Carmen + retour.

7ème N° 551 – se déplace sans arrêt et saute ; prend les rasets à la volée tout en fusant très fort jusqu’à la planche ; sur quelques séries qui lui sont servies, le livre volontiers ; aurait eu besoin d’une bonne « bourre » !!!

Manade Hervas…

2ème N° 531 – un sens du placement inné… les garçons sont hésitants… Chekhkhade s’y colle et les autres suivent ; le taureau enchaîne de bonnes séries toutes terminée aux bois ; enferme Benjamin Benoît et déchire pantalon et slip de Jérôme Martin ; un méchant coup de tête qui dérange beaucoup les tenues blanches. Bonne course. 4 Carmen + retour.

4ème N° 516 – se livre fort dès sa sortie du toril et monte après Benjamin Benoît ; saute et change souvent de terrain comme pour s’évader ; placé au centre, il est difficile à manipuler ; une longue poursuite sur Chekhkhade suivie d’une envolée sur ce dernier, lui vaudront deux fois les honneurs de Carmen ; n’ai-je pas entendu François Hervas dire : « Il faut le charbonner… » !!! N’est-ce pas ce qui lui aurait manqué, car le taureau a des qualités non exploitées !!!

Le N° 416 de la manade Hervas sur Jérôme Martin

6ème N° 416 – anticipe, pointe les cornes et pousse toute ses actions aux planches… surveille toute la piste et tous ses départs sont mesurés et à l’encontre, son gros coup de tête pose des problèmes aux garçons ; serre de près Jean-Henri Oudjit et enchaîne une belle série au final de laquelle Chekhkhade le fait monter aux tubes. Très bonne course. 5 Carmen + retour fortement applaudi.

8ème N° 523 – il a la méchanceté sur la pointe des cornes… et il sait s’en servir… chasse les hommes à la barrière et tape les planches avec une violence inouïe !!! Le premier raset tarde à venir ; Chekhkhade l’attaque et le biòu s’envole… son anticipation est foudroyante et ses finitions pas moins… il ne faut  pas s’embroncher devant lui sous peine d’être cloué aux bois. Difficile à prendre à défaut, entend Carmen 5 fois pendant sa course ainsi qu’à son retour au toril.

Le N° 523 de la manade Hervas sur Jean-Henri Oudjit

Côté stagiaires…

Une fois n’est pas coutume, Amine Chekhkhade s’impose en leader ; il sait tout faire et il fait tout… que dire de plus !!!

Avec lui, Jean-Henri Oudjit nous revient en grande forme et avec tous ses moyens ; il a fait une très bonne course… ça fait plaisir…

Jérôme Martin n’a pas été en reste ; s’il a moins donné que ses deux collègues, il a réalisé une bonne prestation.

Farid Aliaoui et Benjamin Benoît, sorti pour contracture musculaire au 6ème, ont été un peu plus réservés, mais nous ont gratifié de quelques bons rasets.

Si Alexandre Ruiz a été quelque peu absent, il le doit à un abcès dentaire développé le matin même ; soigné par des médicaments à base de codeine, il était quelque peu dans le « brouillard »… comme on le comprend !!!

A ben leù !!!

 Toutes les photos de la course... cliquez ici...

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau