Décès d'Yvonne Coustès

 La "Manade Villeurbanne" nous a quitté...

Yvonne Coustès, connue dans notre village sous le nom de "Manade Villeurbanne, s'est éteinte dans le plénitude de son sommeil dans la nuit de mercredi à jeudi.

Membre d'Honneur du Club Taurin "La Cleda", de par ses attaches bouillarguaise à son oncle Arthur Gervais, ancien "Trompetaïre" des arènes, et à la famille Mante, dès sa plus jeune enfance elle quittait la région Lyonnaise pour venir passer ses vacances aux Saintes Maries de la Mer... de Villeubanne, où elle résidait, aux Saintes, sur son trajet, c'est à Bouillargues qu'elle venait faire la Fête Votive... et pour rien au monde elle n'aurait loupé une seule de ces fêtes...

Membre du Club Taurin "Patrick Varin", ancien matador Lyonnais, dont elle fut une des fondatrices, elle était également membre du Club Taurin "La Cleda" de Bouillargues.

Elle aimait la fête... mais elle avait une admiration sans faille pour les taureaux... qu'ils soient de "Corrida" ou de "Course Camarguaise", elle vénérait cet animal qui la conduisait à parcourir toute la région, mais aussi à se déplacer jusqu'en Espagne pour assister aux Corridas où Parick Varin était au cartel.

A Bouillargues, pour toutes les courses, elle siégeait à la Présidence et gérait les primes gagnées par les raseteurs et autres amateurs de "toro-piscine".

Lorsqu'elle fut à la retraite, elle s'installa à Bouillargues, rue des Grels, pour être au coeur de toutes les fêtes... Il y a 4 ans, ne pouvant se suffire à elle même, c'est à la Maison de Retraite qu'elle trouva résidence...

Malgré les difficultés qu'elle avait à se déplacer, elle participait selon ses possibilités aux animations offertes par l'Association des Fêtes et le Club Taurin...

En 2008, elle fut tellement heureuse de participer, et ce pour la dernière fois, à l'apéritif dans le Parc et au repas à l'occasion de la Fête du Club Taurin.

Cette année, grâce à des bonnes volontés, mais aussi à sa fille, elle est venue aux arènes assister, difficilement mais avec tellement de bonheur, à quelques courses...

Mais l'usure de l'âge, la contraignait à sortir de moins en moins...

Mardi, je suis allé à la maison de retraite pour lui remettre une invitation pour l'assemblée générale du Club Taurin... à peine m'a-t-elle reconnue... mais ses yeux brillants, de joie ou de peine, m'ont énormément bouleversé...

C'est la dernière fois que la voyait... elle avait 86 ans !!!

Très touché par sa disparition, le Club Taurin "La Cleda" présente à sa famille ses plus sincères condoléances.

Yvonne Coustès à la Présidence des arènes,
au 1er rang, 2ème en partant de la gauche, en 1977

A la Présidence 1977

Yvonne Coustès, lors de l'apéritif du Club Taurin en 2008

Apéritif Club Taurin 

Yvonne Coustès, lors du repas du Club Taurin en 2008

Repas du Club Taurin 

Arthur Gervais, l'oncle d'Yvonne, en 1962... le Trompetaïre des arènes...

Arthur Gervais 

Commentaires (7)

1. chollet florence 22/09/2010

je remercie beaucoup olivier pince et tous ceux qui ce sont occupés de mémé

2. Léa Chollet 27/08/2010

Ma petite mémé, tu me manques.

3. Françoise Dupuis 27/12/2009

Je présente à sa famille mes plus sincères condoléances.

4. lefadadu34 19/12/2009

Je présente à sa famille et aux Bouillarguais mes plus sincères condoléances

5. louis COUSTES 17/12/2009

Au nom de maman je vous remercie de cet hommage.
Vos petits gestes, attentions, messages et teimoignages sont précieux dans ce moment difficile pour notre famille.
Votre chaleur et votre amitiés nous aident.
Merci beucoup
Louis COUSTES

6. Pascale 13/12/2009

Merci Yvonne pour tout ce que tu as donné et apporté au club taurin de Bouillargues, merci pour ton aide précieuse que tu nous donnais à la présidence, merci pour ton soutient de l'école taurine, ton plaisir de voir les jeunes évolués et de suivre de près, leur donné chaud au coeur, comme nous ils ne t'oublierons pas. Ta générosité jusqu'au bout en donnant ton corps à la médecine montre comment tu avais un grand coeur. Tu resteras gravé dans nos meilleures pensées.

7. Pince Olivier 12/12/2009

Ne plus jamais l'entendre demander "qui a coupé la cocarde ?" me manquera. C'est avec des personnes comme Yvonne que j'ai pu construire mon identité "taurine". Elle était toujours présente, toujours. Sa passion était vraiment aussi belle qu'exeptionnelle. Elle a suivi la création et l'évolution de notre école de raseteurs avec un regard attendri et admiratif comme l'émotion qui m'envahie en écrivant ces quelques lignes.
Yvonne, si tu m'entends, merci pour tout ce que tu as été, tout ce que tu as représenté pour moi, le club taurin, bien sûr, ainsi que pour les nombreuses personnes qui t'ont côtoyé de près ou de loin.
Je ne t'oublierai jamais ...

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau