Charles Chanat... ou la passion au fond du coeur !!!

 Charles… ou la passion au fond du cœur !!!

par Didier Jacquet

*****************************

Il est parfois difficile, dans des situations quelque peu inconfortables, d’évoquer la personnalité d’un « homme », sans creuser toutefois dans son intimité, mais simplement par quelques propos ou quelques regards qui en disent long !!!

Si le dimanche 29 juin sera pour Charles une journée « noire » dans sa vie de raseteur, et dans sa vie d’homme tout simplement, il n’en demeure pas moins, que cette page de sa carrière, restera inoubliable pour lui, mais aussi pour tous ceux qui l’aiment, sa famille, ses amis, ses connaissances et tout un cortège d’afeciouna d’horizons divers…

Depuis le début de son séjour aux « Franciscaine », je suis allé lui rendre visite à plusieurs reprises…

Entouré et chouchouté par sa mère, son père, ses frères et sœur, ses amis d’Aigues-Vives, de Marguerittes, de Bouillargues et d’ailleurs, mais aussi de Claude Dumas, son inséparable « grand frère », tourneur et mentor, je n’ai jamais vu Charles sans un sourire, sans les yeux brillants d’espoir, sans un petit mot gentil à l’égard de ses visiteurs… et même parfois, sortant quelques « conneries » dont il a le secret…

Même dans les moments de souffrance, il n’a jamais étalé sa douleur… il a su rester digne… cette dignité propre aux grands hommes, qui, dans la joie comme dans la détresse, ne laissent transpirer que l’espoir !!!

Et c’est cet espoir qui brûle en lui, que Charles transmet à chaque instant à nous tous… c’est lui, par son courage, sa force, son moral, sa pugnacité et sa passion, qui donne un vrai sens à la vie, à sa vie, à notre vie…

Et sa passion du « bioù », née il y six ans, lorsqu’à tout juste 17 ans, il a fait ses premiers pas à l’école taurine de Bouillargues, n’est pas prête de s’éteindre… il ne se passe pas une journée sans que Charles ne parle de taureaux… on parle des courses passées, des présentes et même de celles à venir… de tel taureaux qu’il a raseté dans telle arène, de tel raseteur, classé avant ou après lui… enfin, de tout ce qui est ancré au plus profond de lui-même !!!

N’évoque-t-il pas également les courses de son frère Jean… mais oui, Jean, sans tourneur… Fred Euzéby ayant été blessé à Remoulins dimanche dernier, Claude Dumas va donner un coup de main à Jean… mais Charles veille au grain… il me disait, ce matin : « Pour la course de vaches à Méjanes samedi, je ne veux pas que Claude aille tourner… »… c’est ça aussi Charles… pourtant, Dieu sait si l’amour fraternel est fort entre les deux jumeaux !!!

Lorsqu’en début de saison, j’ai blagué plus d’une heure avec Charles pour dresser son portrait, j’ai appris beaucoup de ce garçon passionné avec un cœur gros « comme ça »…

A l’issu de notre entretien à la fois convivial et touchant, au cours duquel j’ai pris un plaisir immense, n’a-t-il pas conclu ainsi : « Je souhaite avant tout faire plaisir au public, et je suis aux anges quand le public est avec moi… mais j’aime prendre du plaisir en rasetant, et partager celui-ci avec Claude, mon tourneur, ami et « professeur » ; je ne pratique pas cette passion du raset dans le seul but de gagner des trophées ; mais s’ils se présentent à moi, je les prend. »

Et des trophées, il en a gagné… et des plus honorables… mais il en est un, que beaucoup ignorent… au tout début du mois de mars, lors d’une course de l’école taurine à Caissargues, Charles est venu avec Claude… et du coffre de la voiture, voilà ce qu’il a sorti…

Charles Chanat et Claude Dumas... un trophée précieux !!!

Le trophée « du cœur »… celui de sa passion… celui de l’école taurine qui l’a vu naître… celui de tous les espoirs… il venait d’avoir 17 ans, et cet amour naissant, du taureau qu’il vénère tel un Dieu, il a retranscrit dans une peinture d’enfant…

Certes, il y a une banderille, une épée, une « muleta » et même le « 51 »… mais peu importe… « Le cœur a ses raisons, que la raison ignore. » !!!

Commentaires (19)

1. Michael 27/07/2008

Dsl pour le retard mais de part mes obligations professionnelles je n'étais pas présent. Car chroniqueur taurin n'est pa ma principale actiité. Je tenais avant tout à te remercier pour ton devouement que tu mets au profits des spectateurs par pure passion pour la bête noire. Les manadiers t'affectionnent ainsi que toute les parties prenantes de notre course camarguaise. Ceux-ci n'est pas un pur hasard pour l'affection que nous t'apportons tous. Malgrè l'épreuve que tu traverses, douleureuses physiquement et moralement, nous sommes de tous coeur avec toi et nous nous t'adressons un prompt et rapide rétablissement. L'equipe taurine d journal la Marseillaise.

2. fanny de fourques 23/07/2008

tous le monde pense très fort a toi ici à Fourques, on te souhaite un bon rétablissement et revien vite à bientôt j'espère

3. redgiou 19/07/2008

coucou poulet je te souhaite un bon retablissemant et un bon courage...gros bisous

4. club taurin Lou Pougaou Montfrin 19/07/2008

Salut charles !

Yvan Villard président du CT Lou Pougaou ainsi que tous les membres du club se joignent pour te souhaiter un promt rétablissement et un soutient le plus total pour sortir de ce mauvais cap .
Bon courage et à bientot de se revoir dans nos arênes!
Amitiés de tous les membres.
V.secrétaire

5. Angélique des Indiennes de Nîmes 13/07/2008

Je suis de tout coeur avec toi... je pense fort à toi... je te fais d'énormes bisous...

6. PASCAL 13/07/2008

un bon retablissement et beaucoup de courage dans ce moment difficile , aynt deja du croiser charles lorsque je viens dans la famille a aimargues , je ne rate aucune course sur le mois
et bravo a tous ses razeteurs et tourneurs sans qui la camargues ne serait pas se qu'elle est
pascal un ardennais mais le coeur en camargues

7. rémy 12/07/2008

on est tous avc toi charles de la par de l ecole taurine de la petite camargue courage tu vas ten sortir

8. saladin (site web) 12/07/2008

Tres bon retablisement et courage pour la suite!!!

9. ALAIN 12/07/2008

Coucou CHARLES le club taurin de MARGUERITTES pense beaucoup a toi et te donne rendez vous pour la MARGUERITTE D'OR .Dans les gradins bien sur.Allez courage....
Amitié.

10. carole 12/07/2008

bonjour je ne connais pas charles je l'ai seulement vu raseter à plusieurs reprise je suis une amoureuse des courses camarguaise et j'ai un profond resper pour se qui on le courage de rentree dans cette arene si belle et si dangereuse je lui souhaite vivement de revenir a sa passion car a la vu de cette jolie lettre charles sans les taureau et un homme eteint courage amicamement une fan

11. Pince Olivier 11/07/2008

Bel article Didier, et ...
C'est tellement vrai !

12. fraid 11/07/2008

bon courage quand je vois l accident ki t ai arrivè je n arrete pas de penser a ce pauvre pierry gibert ki a eu la meme blessure ....on connait la suite.. toutes mes amities et surtout courage revient nous vite animer nos arenes . tu nous manque deja a la capelado.....

13. Mathieu 11/07/2008

Que du courage, en espérant que tout va allez mieux.

14. CTPR LOU - COSAQUE DE BEAUVOISIN 11/07/2008

Cher Charles grace a l'ami Didweb nous avons la chance d'avoir tres souvent de tes nouvelles.Cela nous evite de déranger tes proches.Nous te saluons trés chaleureusement et t'encourageons encore DERNIERE LIGNE DROITE avant ta sortie de la clinique.
A BIENTOT .
Tes amis (ies) de BEAUVOISIN
VALERIAN t'embrasse tres fort.

15. Philou34 11/07/2008

Un coucou amical d'un Manduellois habitant aujourd'hui à Mauguio .

Bon rétablissement Charles et courage ;)

16. mag 11/07/2008

coucou a toi charles on pensse bien fort a toi tu nous menque bon courrage a toi tu a n'a besouin

17. saez michel de Beauvoisin 11/07/2008

J'irai bien bien voir Charles a la clinique,mais je ne sais pas si c'est ce n'est pas encore trop tot.En tout cas je suis de tout coeur avec lui,je sais que la convalescence sera longue donc encore beaucoup de courage.

18. virginie 11/07/2008


Mes pensées vont droit vers toi Charles, pas une seule journée passe sans que je ne pense à toi et fasse une prière au fonde de moi……je sais par quoi tu passes et s’il ny avait pas des hommes courageux comme toi aujourd’hui pour assouvir sa passion dans la piste aux étoiles notre belle course libre n’existerait pas !
J’espère que tu te remettras vite de ses blessures et que tout cela restera qu’un mauvais souvenir et que les bons moments sauront éclairés à nouveau ton énergie et ton envie d’être à nouveau dans la piste

Le courage c’est cette qualité supérieure qui nous permet de faire face d'un cœur égal aux multiples désagréments de la vie.......

Aller de l'avant, ne jamais reculer devant les difficultés, voilà le courage véritable.......

Virginie Max et les filles
_________________

19. tinouchy 11/07/2008

Un petit coucou Charles, pour te dire que nous pensons très fort à toi. Didier nous donne régulièrement de tes nouvelles rassurantes à ton sujet

amitiés

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau