Aigues-Vives samedi 22 novembre 2008 - Solidarité pour Charles et Jean-Henri...

 A la croisée des chemins…

Par Didier Jacquet

Il est des destinées qui auraient pu être écrites dans le « Grand Livre » de la vie !!!

A l’aube de sa « carrière », au cours de l’année 2002, où il « embrassa » le biòu au sein de l’école taurine de Bouillargues, Charles était loin de penser qu’un jour il croiserait sur son chemin, un petit jeune débutant, Jean-Henri… et pourtant !!!

Au tout début de l’année 2006, alors qu’il entrait de plein pied dans sa troisième saison au trophée de l’Avenir, Charles, grièvement blessé au genou, vit son horizon s’assombrir… plongé dans la détresse, il quitta sa Camargue pour son Languedoc natal… une échappatoire sur laquelle il comptait pour reprendre goût à la vie…

Et c’est à Portiragnes, petite citée au bord de la Méditerranée, non loin de Béziers, qu’une sorte de thérapie lui fit retrouver ses ailes…

Une école taurine venait de naître… Gérard Massol, ancien raseteur, le Claude Dumas de Portiragnes, dont la gentillesse et la passion sont leurs points communs, accueillit les bras ouverts, notre Charles en plein désarrois !!!

Et là, un garçon tout aussi adorable et passionné que Charles, Jean-Henri, faisait ses premiers pas… l’élève et le « maître » eurent vite trouvés ce lien qui les unit aujourd’hui, et qui en font les meilleurs amis du monde…

Charles et Jean-Henri... l'amitié, ça compte beaucoup...

Charles renaissait ; d’ailleurs, il n’a de cesse de répéter : « Je dois beaucoup à Gérard et à tous les élèves de l’école taurine de Portiragnes ; ils m’ont énormément aidé, tant sur le plan physique que sur le plan moral ; si je suis revenu de cet enfer, je leur doit beaucoup, et encore aujourd’hui, je les en remercie. »

Un an plus tard, Charles repris le chemin des courses de « l’Avenir » et Jean-Henri, celui des courses de « Ligue »…

Mais cette amitié qui était née, ne s’éteignit pas pour autant… bien au contraire… les liens très forts tissés entre les deux garçons, allaient donner naissance à un rapprochement entre les deux écoles taurines, Bouillargues et Portiragnes, entre les deux éducateurs passionnés, Claude Dumas et Gérard Massol… l’un « chouchoute » Charles, l’autre « chouchoute » Jean-Henri…

Claude Dumas et Gérad Massol... la passion au fond du coeur...

Que de parallèles entre toutes ces coïncidences… ne dit-on pas que le hasard est quelque fois à l’origine du plus grand des bonheurs !!!

Oui… mais ce bonheur qui jalonnait les parcours de Charles et de Jean-Henri, fut entravé par un cauchemar indescriptible… ce bonheur, dans lequel ils croquaient à plein dent, laissa place à l’horreur…

Le chemin de nos deux garçons allait encore une fois se croiser… mais cette fois ce n’était plus à la joie et à la gaité qu’ils avaient donné rendez-vous… c’est à l’effroyable catastrophe… l’accident, que l’ont qualifie toujours de stupide, mais qui vous donne des frissons quand le sort maléfique vous fait frôler la mort !!!

Aigues-Vives… 29 juin 2008… « Mithra »…

 

"Mithra" de la Vidourlenque... Charles Chanat...

Redessan… 14 août 2008… « Lucifer »…

"Lucifer" de Lautier... Jean-Henri Oudjit...

Des noms qu’on croyait définitivement enfermés dans la mythologie… des noms qui resteront à jamais gravés dans la mémoire de Charles et de Jean-Henri… mais de la nôtre aussi !!!

La vie s’est arrêté… en quelques secondes, la canicule estivale nous glaça… était-ce possible… mais oui… la vie d’un raseteur n’est pas faite que de lauriers et de trophées… le taureau est là… il « joue » aussi… mais à ce jeux, s’il réintègre parfois le toril déplumé, il défie les hommes qui se frottent à ses cornes… et à ce jeux là, il sort toujours vainqueur !!!

Des mois d’été qui n’en finissaient plus pour nos deux « amis », qui par miracle, ont échappé à la sentence suprême !!!

Dieu soit loué… s’il existe !!!

Et si leurs chemins n’en finirent pas de se croiser, c’est au terme d’un long périple hospitalier que Charles et Jean-Henri se retrouvèrent, à deux chambres l’un de l’autre, dans un hôpital où enfin, ils purent ensemble s’adonner à une distraction qui leur est commune… les jeux vidéo… preuve en était, que la vie avait repris son cours, et que les lendemains seraient plus enchanteurs !!!

Depuis, nos deux compères se sont croisés et recroisés au fil des barrières… mais derrière… l’amitié qui les unis est une offrande à la vie… cette vie qui, en quelques dixièmes de seconde, n’a tenu qu’à un fil !!!

Et c’est avec un plaisir et une joie sans faille, que nous serons tous à Aigues-Vives, samedi 22 novembre, pour cette course de solidarité qui est organisée à leur profit.

Jean-Henri, Charles et Jérémy, le Président de UT Aigues-Vivoise...

A l’initiative de Jérémy, ami de Charles et de Jean-Henri, et non moins sympathique Président de l’Union Taurine Aigues-Vivoise, avec le club taurin « Lou Camarguen » de Portiragnes que se retrouveront réunis de nombreux raseteurs, ainsi que les élèves des écoles taurines de Bouillargues et de Portiragnes pour offrir le plus beau des cadeaux à  ces deux compagnons de route, dont le chemin vers les pistes s’entrouvre comme une porte vers la liberté, l’amitié et la solidarité.

Les photos de l'accident sont publiés avec l'accord de Charles Chanat et de Jean-Henri Oudjit.

Commentaires (8)

1. denis 19/11/2008

je vous remercie encor pour tous se que vous faite pour soutenir charles et jean-henri et je vous dit a samedi 22 novembre 2008

2. denis 19/11/2008

merci pour ce joli reportage,qui a fait beaucoup plaisir a ma maman



merci a tous de tous les deux

3. Highland 18/11/2008

magnifique article pour ces magnifiques razeteurs.....bien évidemment je serai là le 22 à Aigues-Vives

4. tinouchy 18/11/2008

je vais faire le maximum, pour être présente

5. oudjit jean henri 17/11/2008

encore un magnifique articles ...
c'est très touchant je remercie encore les gens qui ont pris des nouvelles et se souciaient de nous.merci a toi didier pour ta passion et ta gentillesse .

rendez vous le 22...

6. Nicolas Vera 16/11/2008

Des photos qui font mal surtout quand ça touche vos bons amis !!!
La course camarguaise est faite de risques plus que dangereux… une passion qui peut donner la mort !!!
Et c’est pour ça qu'on l’aime !!! Que serait notre passion sans l'adrénaline ???
Malheureusement, ça vous a touché… Vous, qui ne le méritiez pas... et personne ne mérite ça !!!
Gros Bisous Jean-Henry et Charles… au 22 novembre…

7. Audrey 15/11/2008

Encore un article plus que touchant...
On sera nombreux le 22 a Aigues vives ... pour ces deux jeunes hommes qui le méritent !

8. Pince Olivier 15/11/2008

Que de mauvais souvenirs !
Pour Charles, je n'y était pas, on me l'a dit, je n'y croyais pas. En ce qui concerne Jean-Henry, là, j'y étais, et c'est l'un des pires souvenirs qui hante mon esprit,depuis. Je revois encore cette corne s'enfoncer dans son dos.Malheureusement, avec Kikou, nous
ne pourrons nous rendre à Aigues-Vives en ce 22/11.
Mais mous penserons très fort à vous, à toi Jean-Henry et, bien sûr, à toi Charles.
Bravo pour votre courage, pour votre passion ...
A très bientôt ...

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau